Claudie Pierlot, Sandro et Maje (prêt-à-porter) passent aux mains de l’américain KKR

|

Le fonds d'investissement américain KKR a signé un accord pour prendre le contrôle des marques de prêt-à-porter françaises Sandro, Maje et Claudie Pierlot, actuellement dans le giron du groupe SMCP.

Claudie Pierlot

KKR (Kohlberg Kravis Roberts) détiendra 65% du capital tandis que l'équipe de direction en détiendra environ 35%. L'accord, dont le montant n'a pas été communiqué, reste soumis à l'approbation des autorités réglementaires. Evelyne Chétriote, présidente de SMCP voit dans ce projet "le début d'une ambition encore plus grande, celle de construire un leader mondial dans le segment du luxe accessible".

Le créneau du « haut de gamme accessible »

Créé en 2010, le groupe SMCP, positionné sur le créneau du "haut de gamme accessible", avait été mise en vente en septembre 2012, moins de deux ans après l'entrée à leur capital du fonds L Capital du milliardaire Bernard Arnault (LVMH). Avec 69 points de vente en Amérique du Nord ouverts en 18 mois, Sandro, Maje et Claudie Pierlot comptent 5 boutiques à Hong Kong et ouvriront deux boutiques à Shanghai en juillet.
 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter