Claudine Roposte, ancienne dirigeante de l’Alsacienne de Pâtes Ménagères reprend Feyel-Artzner

|

La chambre de commerce du tribunal de grande instance de Strasbourg a validé l’offre déposée par Claudine Roposte de reprise de l’usine de foie gras Feyel-Artzner.

foie gras feyel

Le sort de l’usine Feyel-Artzner située à Schiltigheim, en périphérie de Strasbourg est scellé. La chambre de commerce du Tribunal de grande instance de Strasbourg a en effet validé l’offre de reprise déposée par Franciade SAS. Il s’agit d’une holding financière dirigée par Claudine Roposte, ancienne PDG de l’Alsacienne de Pâtes ménagères, entreprise familiale de pâtes ménagères et pâtes à pizzas cédée à des fonds d’investissement en 2010.

Une figure de l’agroalimentaire alsacien aux commodes

Avec Franciade SAS, Claudine Roposte qui est arrivée ce mardi matin 11 juillet dans les locaux du site industriel de Feyel-Artzner devient l’actionnaire majoritaire. Quant aux 30% restants du capital, ils pourraient se répartir de la façon suivante : 15% seront proposés aux managers et 15% à des entrepreneurs régionaux et locaux.  « Des contacts sont en cours. Madame Roposte qui est une figure du secteur agroalimentaire dans la région a un carnet d’adresses bien fourni. Nous n’avons pas trop d’inquiétude», explique une source proche du dossier.

69 emplois pérennisés

Le projet de reprise du site industriel va permettre de pérenniser l’emploi de 69 salariés sur un effectif total de 100. Des départs à la retraite devraient permettre d’atténuer les conséquences sociales de cette opération.

Salpa candidat à la reprise de la boutique et du restaurant

La reprise de Franciade SAS ne concerne pas la boutique et le restaurant de Feyel-Artzner situé en plein centre de Strasbourg où 10 salariés sont employés. Un projet de reprise a été déposé par Salpa, Société alsacienne de participations agroalimentaires dirigée par Jean-Paul Burrus, holding qui détient plusieurs chocolateries dont Marquise de Sévigné, Chocolat Schaal, Côte de France, toutes implantées près de Strasbourg. Salpa a également repris en plusieurs étapes le chocolatier Yves Thuriès, PME située à Marssac—sur-Tarn. Le projet de reprise déposé par Jean-Paul Burrus doit encore être validé.

Quant au domaine viticole du Moulin de Dusenbach à Ribeauvillé, il a également trouvé un repreneur. L’opération de reprise est en cours de finalisation.  Acquis en 2008 par la holding de la famille Schwebel, cette exploitation de 26 hectares implantée au cœur du vignoble alsacien devait permettre de réaliser des synergies avec l’activité de foie gras de la Maison Feyel-Artzner. Mais celles-ci ont tardé à être réalisées ou n’ont pas pu être mis en œuvre, précipitant les difficultés de l’entreprise, encore accentuées par la crise financière et plus récemment par le deuxième épisode de grippe aviaire.

LA FAMILLE SCHWEBEL QUITTE FEYEL-ARTZNER

Avec  cette offre de reprise, c’est donc une page qui se tourne pour l’entreprise acquise en 1996 par Jean Schwebel, ancien patron de la brasserie Kronenbourg. Depuis 2011, la plus ancienne maison de foie gras de France crée en 1811 était dirigée par son fils, Nicolas Schwebel.  

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message