Cnova (Cdiscount) croît de 9,2% au Q1 2019 et relance l'international

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

A l'occasion de la publication de son chiffre d'affaires trimestriel, l'e-commerçant français confirme l'accélération de sa marketplace et révèle le dynamisme de nombreux leviers mis en place récemment. Il indique en outre livrer dans 20 pays, en particulier via des marketplaces.

Cnova (Cdiscount) croît de 9,2% au Q1 2019… et relance l'international
Cnova (Cdiscount) croît de 9,2% au Q1 2019… et relance l'international© Cdiscount

Cnova, la branche e-commerce du groupe Casino qui abrite surtout Cdiscount, publie pour le premier trimestre 2019 un volume d'affaires de 906 millions d'euros, en hausse de 9,2% (supérieure à son niveau un an avant, de 6,1%). La croissance est portée par la marketplace, qui y contribue de 3,7 points, notamment grâce aux bonnes performances des catégories high-tech (+20% dde ventes) et petits produits maisons (+33%). Les services BtoC contribuent pour 2,9 points à la croissance, et les désormais 58 corners Cdiscount en magasin Géant pour 2,9 points. Fin mars, le nombre de références commercialisées atteint 52 millions, en hausse de 30% sur un an. La place de marché pèse 35,8% du volume d'affaires de Cnova (+3,2 points) et les ventes des vendeurs tiers qui passent entre les mains de Fulfillment by Cdiscount augmentent de 46% pour peser 5,2 points de plus dans les ventes de la marketplace.

Quant au chiffre d'affaires de Cnova, il s'est élevé au premier trimestre de 527 millions d'euros (+4,4%). "La stratégie de développement rentable de la marketplace, qui entraîne un transfert des revenus des ventes directes vers la marketplace (dont seules les commissions sont comptabilisées en chiffre d’affaires) et la baisse structurelle des ventes non-alimentaires au sein des magasins Géant4 ont été plus que compensées par l’accroissement de nouvelles sources de revenus provenant des corners et des différentes initiatives de monétisation", commente la société dans un communiqué.

Dynamisme du levier BtoBtoC 

Médiamétrie confère à Cdiscount 22 millions de visiteurs uniques mensuels en janvier 2019. Le trafic mobile a crû de 15% en un an pour représenter 68% du trafic total (+5,7 points) et 45,5% du volume d'affaires (+5 points). De plus, l'e-marchand revendique 16% d'abonnés de plus en un an à son programme de fidélité et de livraison CDAV (Cdiscount à volonté), population qui lui apporte 34,8% de son volume d'affaires (+1,1 point en un an).

Pour leur part, les services BtoC montent en puissance, tirés par Cdiscount Voyages, lancé en mai 2018, qui a triplé ses ventes entre le quatrième trimestre 2018 et le premier trimestre 2019. Cdiscount Energie, lancé en octobre 2017, se montre toujours dynamique, avec des ventes multipliées par 2,4 entre les premiers trimestres 2018 et 2019. "Les services B2B2C rémunérés à la commission ont généré cinq fois plus de revenus que l’an dernier, tirés par le développement de Cdiscount Energie, Cdiscount Voyages et Cdiscount Billetterie", précise la société.

Le retour de l'international

Mais Cdiscount a aussi mis en place un nouvel axe de développement : l'international. Cette fois-ci, il n'opère pas au travers de déclinaisons locales de son site, il vend sur des marketplaces. Il était déjà raccordé à 3 places de marché à la fin 2018 et en a branché 8 de plus sur les trois derniers mois. Il livre également en direct aux pays voisins, à commencer par la Belgique où son assortiment de 32 millions de produits lui apporte de belles performances. Au total, entre son site et les marketplaces partenaires, il livre actuellement dans pas moins de 20 pays.

Cdiscount, boîte de tech

Au-delà de son offre de fulfillment, Cdiscount développe aussi ses services aux vendeurs marketplace, y gagnant ainsi une ligne de revenus supplémentaires, une fidélité accrue de ses vendeurs et une amélioration de la satisfaction client. La société indique que les revenus de ses packs premium (qui regroupent plusieurs services aux vendeurs) ont augmenté de 83% en un an, que ses services marketing Cdiscount Ads ont aussi enregistré une forte croissance de 60% (grâce notamment au lancement de deux nouveaux outils d'acquisition client basés sur des algorithmes de machine learning) et qu'il propose désormais le service Cdiscount Transport, qui donne à ses vendeurs accès aux abonnés CDAV en leur laissant la gestion de leur stock.

Enfin, Cnova insiste sur son accélération en matière d'innovation technologique. Ses équipes dédiées à l'intelligence artificielle ont doublé au cours des deux dernières années, au sein d'équipes de 700 ingénieurs. Sa rentabilité a triplé sur les promotions personnalisées en temps réel. Le bras robotisé auto-apprenant de Nomagic.AI, start-up qu'il incube au sein de The Warehouse, est complètement opérationnel. "Tout au long de l’année 2019, nous souhaitons renforcer notre avance technologique sur l’intelligence artificielle en la centrant notamment sur l’amélioration de l’expérience client et l’optimisation de la performance opérationnelle", conclut le PDG de Cnova, Emmanuel Grenier.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA