Boissons

Comment se porte le marché des boissons ? Quelles sont les nouveautés ? Eaux, sodas, jus, bières, liqueurs, alcools, vins et spiritueux... Retrouvez les dernières tendances du rayon Boissons.

Coca-Cola donne le coup d’envoi de la Coupe du monde de football…. A Paris

|

Le roi Pelé est ces jours-ci à Paris. Il accompagne le Trophée de la Coupe du Monde que si peu de gens ont le droit de toucher : ceux qui l’ont gagnée, certains membres de la Fifa et les chefs d’Etat. Elle trône pourtant dans un espace créé pour l’occasion devant l’Hôtel de Ville de Paris. Une occasion créée par Coca-Cola, partenaire de la Fifa depuis 1974. Juste deux jours, les 9 et 10 mars pendant lesquelles les Français – la queue était longue sur le Parvis de l’Hôtel de Ville – pouvaient se faire photographier (2200 photos rien que dimanche après-midi) à côté du Trophée sous cloche ou bien participer à des ateliers de musique ou danse brésiliennes. Ensuite, cette précieuse statue filera à Londres.

Imad Benmoussa, PDG de Coca-Cola France, Pelé et Christian Karembeu, lors du Trophy Tour à Paris
Imad Benmoussa, PDG de Coca-Cola France, Pelé et Christian Karembeu, lors du Trophy Tour à Paris

2014 sera donc, comme toutes les années marquées par un évènement mondial dans le sport, un millésime très important pour le leader des colas. Cette année, ce sont deux marques qui seront associées à la Coupe du Monde de Football qui commencera le 12 juin au Brésil : Coca-Cola mais aussi, Coca-Cola Zero. « Chez Coca-Cola, nous offrons toujours le choix entre un produit sucré et un autre, sans calorie », explique Florence Paris, directrice de la communication et des affaires publiques de Coca-Cola France (CCF). Outre la présence du Trophée à Paris, la marque de cola compte faire vivre des expériences aux Français, notamment aux adolescents afin qu’ils se (re)mettent au sport. « Le sport est synonyme de bonheur », justifie Céline Bouvier, la toute nouvelle directrice marketing de CCF. Ainsi, 300 millions de produits signés Coca-Cola et Coca-Cola Zero arboreront les couleurs du football, 80 000 ballons seront offerts, des bracelets Shine – il calcule si l’on s’est assez dépensé physiquement dans une journée - ainsi que des entrainements sportifs à Clairefontaine, le lieu de résidence de l’Equipe de France de football.

 

Un "cube" pour les villes

Coca-Cola mettra également l’accent sur son programme lancé en 2008, « Le sport, ça me dit ».  Ce programme se traduit par la vente à petit prix (590 euros, soit 20% du prix du cube) d’un gros cube qui contient tous les équipements permettant la pratique de six sports (football, tir à l’arc, hockey sur gazon, street tennis, ultimate, etc.). Coca-Cola, souvent pointé du doigt lors des débats sur la montée de l’obésité, lutte ainsi contre la sédentarité, principale cause de la montée de l’obésité. En 2008, 69 villes avaient accueilli un « cube ». En 2014, 550 000 jeunes devraient faire du sport, grâce à ce programme créé par Coca-Cola France et développé par l’ancien basketteur, Richard Dacoury, lui-même, consultant pour Coca-Cola France.

 

Tournée brésilienne en 23 étapes

Ce n’est pas tout. Coca-Cola va aussi partir en tournée dans 23 villes (Paris, Nantes, Bordeaux, etc…) dont 11 villes disposant de plages. Celle-ci sera aux couleurs du Brésil, promet CCF. Elle permettra aux Français – et plus volontiers les 12-18 ans – de participer aux huit animations mi-ludiques, mi-sportives proposées, (zumba, kin-ball, etc). « Les gens qui participeront repartiront avec des goodies », assure Céline Bouvier.

 

 

Pour l’anecdote, Edson Arantes do Nascimento adore la France car « c’est ici qu’on m’a surnommé le roi Pelé », a-t-il déclaré devant un parterre de journalistes.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine les actualités du marketing et de la communication online et offline des marques et des distributeurs.

Ne plus voir ce message