Coca-Cola European Partners France va supprimer 128 postes

L’embouteilleur des marques de Coca-Cola France prévoit de supprimer sous un an 128 postes sur 2600. Cette décision a été prise à cause d’une surcapacité des cinq sites de CCEP en France et d’un changement des modes de consommation, notamment d'une chute des ventes de colas.

 

 

 

.

 

 

Partager
Coca-Cola European Partners France va supprimer 128 postes
Les cinq usines de CCEP en France emploie 2600 salariés.

L’embouteilleur des marques de Coca-Cola France prévoit de supprimer sous un an 128 postes sur 2600. Cette décision a été prise à cause d’une surcapacité des cinq sites de CCEP en France et d’un changement des modes de consommation. L’entreprise privilégiera en priorité le redéploiement interne, les départs volontaires et un dispositif de préretraite. eCoca-Cola European Partners doit innover, gagner en agilité et optimiser ses coûts pour sauvegarder sa compétitivité et renouer avec une croissance durable en France", indique le communiqué de presse diffusé aujourd’hui.

Un marché des colas en difficulté

Rappelons également que l’énorme marché des colas, largement dominé par la marque Coca-Cola avec près de 90% du marché, titube : il a perdu 5,2% de ses volumes et 5,7% de ses ventes en valeur (à 811,89 millions d’euros), cela en cumul à date à fin juillet 2017, selon Iri et sur tous les circuits (voir le Hors-série Boissons de septembre 2017). CCEP France est tributaire de ce marché des colas, le moins en forme de tout l'univers des soft-drinks, qui représente encore 85% de ses ventes (environ 2 milliards €).

"Nos ventes en France baissent structurellement depuis 2013 et l’outil de production français qui se trouve aujourd’hui dans une situation de surcapacité doit s’adapter à ces nouvelles tendances de consommation", peut-on lire dans le communiqué de CCEP France.

Des fonctions commerciales renforcées

CCEP annonce qu’il poursuivra son activité industrielle sur l’ensemble de ses 5 usines en France : Toulouse (Haute-Garonne), Marseille (Bouches-du-Rhône), Grigny (Essonne), Clamart (Hauts-de-Seine) et Dunkerque (Nord). Ces usines produisent 90% des boissons consommées en France. Cet acteur rappelle qu’il a investi plus de 275 millions d’euros entre 2009 et 2016 dans son outil industriel. Il annonce qu’il continuera à investir en France mais aussi à recruter dans les fonctions commerciales. Ainsi, en 2017, 75 postes de commerciaux ont été créés pour renforcer la force de vente.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Boissons

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS

Tous les événements

Les formations LSA CONSO

Toutes les formations

LES SERVICES DE LSA CONSO

Trouvez les entreprises de la conso qui recrutent des talents

MICHAEL PAGE

Business Analyste H/F

MICHAEL PAGE - 24/09/2022 - CDI - Lille

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par
LSA

Les réseaux de Franchises à suivre

INDIANA CAFE

INDIANA CAFE

Depuis plus de 30 ans Indiana café est la « brasserie américaine » !

+ 2600 franchises référencées

Tout voir
Proposé par
Toute la Franchise

ARTICLES LES PLUS LUS