Coca-Cola European Partners France va supprimer 128 postes

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

L’embouteilleur des marques de Coca-Cola France prévoit de supprimer sous un an 128 postes sur 2600. Cette décision a été prise à cause d’une surcapacité des cinq sites de CCEP en France et d’un changement des modes de consommation, notamment d'une chute des ventes de colas.       .    

Les cinq usines de CCEP en France emploie 2600 salariés.
Les cinq usines de CCEP en France emploie 2600 salariés.© Capture d'écran - The Coca-Cola company

L’embouteilleur des marques de Coca-Cola France prévoit de supprimer sous un an 128 postes sur 2600. Cette décision a été prise à cause d’une surcapacité des cinq sites de CCEP en France et d’un changement des modes de consommation. L’entreprise privilégiera en priorité le redéploiement interne, les départs volontaires et un dispositif de préretraite. eCoca-Cola European Partners doit innover, gagner en agilité et optimiser ses coûts pour sauvegarder sa compétitivité et renouer avec une  croissance durable en France", indique le communiqué de presse diffusé aujourd’hui.

Un marché des colas en difficulté

Rappelons également que l’énorme marché des colas, largement dominé par la marque Coca-Cola avec près de 90% du marché, titube : il a perdu 5,2% de ses volumes et 5,7% de ses ventes en valeur (à 811,89 millions d’euros), cela en cumul à date à fin juillet 2017, selon Iri et sur tous les circuits (voir le Hors-série Boissons de septembre 2017). CCEP France est tributaire de ce marché des colas, le moins en forme de tout l'univers des soft-drinks, qui représente encore 85% de ses ventes (environ 2 milliards €).

"Nos ventes en France baissent structurellement depuis 2013 et l’outil de production français qui se trouve aujourd’hui dans une situation de surcapacité doit s’adapter à ces nouvelles tendances de consommation", peut-on lire dans le communiqué de CCEP France.

Des fonctions commerciales renforcées

CCEP annonce qu’il poursuivra son activité industrielle sur l’ensemble de ses 5 usines en France : Toulouse (Haute-Garonne), Marseille (Bouches-du-Rhône), Grigny (Essonne), Clamart (Hauts-de-Seine) et Dunkerque (Nord). Ces usines produisent 90% des boissons consommées en France. Cet acteur rappelle qu’il a investi plus de 275 millions d’euros entre 2009 et 2016 dans son outil industriel. Il annonce qu’il continuera à investir en France mais aussi à recruter dans les fonctions commerciales. Ainsi, en 2017, 75 postes de commerciaux ont été créés pour renforcer la force de vente.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA