Coca-Cola renforce son ancrage hexagonal

|

Le géant des sodas déboursera 36 millions d'euros en 2007 pour renforcer ses capacités de production et logistiques sur deux de ses cinq sites français.

coca cola entreprise

« Nous allons désormais pouvoir produire en France la quasi-totalité de nos ventes hexagonales », se félicite Hubert Patricot, PDG de Coca-Cola Entreprise (CCE). Cela grâce à un effort d'investissement considérable. L'entité de production et de distribution de Coca-Cola injectera en effet 37 millions d'euros dans ses outils industriels et logistiques, quand la moyenne annuelle des cinq dernières années était de 20 millions d'euros.

Premier site à bénéficier de cette enveloppe : Dunkerque (Nord) qui confirme sa position de site le plus important en Europe continentale de Coca-Cola. Mais aussi de centre « complet » car Dunkerque va accueillir une sixième ligne de production.

Un nouveau savoir-faire

À la différence des cinq autres réservées aux boissons carbonatées, celle-ci sera aseptique pour fabriquer les produits du portefeuille de Coca nécessitant cette technologie : les jus de fruits Minute Maid, la boisson au thé Nestea, ainsi que la boisson pour sportifs Powerade. « La production sous environnement stérile est un nouveau savoir-faire pour la France. Celui-ci va nous permettre d'élargir nos familles de produits », ajoute Hubert Patricot. En effet, Coca-Cola, fidèle à sa volonté de sortir un peu plus des colas, mise sur les boissons pour le sport, ainsi que les boissons énergisantes comme Burn. Et pour cause : selon Iri, ce petit marché de l'énergie et du sport ne représente que 5,5 millions de litres et un chiffre d'affaires de 15 millions d'euros, mais progresse de 35,6% en volume, en cumul annuel mobile au 15 octobre 2006. Les premières productions démarreront au deuxième trimestre 2008 après l'embauche de 20 salariés.

À l'autre bout de la France, l'usine des Pennes-Mirabeau (Bouches-du-Rhône) va recevoir 11 millions d'euros pour se doter d'une plate-forme de stockage. Ce centre logistique remplacera, à terme, celui de Salon-de-Provence. Ainsi, Coca-Cola Entreprise réduira d'une étape la livraison de ses clients : les produits quittaient Les Pennes-Mirabeau et s'arrêtaient à Salon-de-Provence pour repartir vers les entrepôts des distributeurs. « Nous gagnerons en efficacité et éviterons les ruptures de charges », souligne Hubert Patricot. Ce lieu de stockage desservira tout le sud de la France.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1982

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Nos formations

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message