Colette ferme avec le départ de sa fondatrice

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Celle qui avait fêté ses vingt ans d'existence cette année annonce qu'elle baisse le rideau. Colette Rousseaux, la créatrice de la boutique de la rue Saint-Honoré où toutes les marques veulent être, d'Apple à Ikea, prend sa retraite. Saint-Laurent pourrait racheter.

Le 213 de la rue du Faubourg Saint-Honoré fait partie des premiers concept-store au monde.
Le 213 de la rue du Faubourg Saint-Honoré fait partie des premiers concept-store au monde.

C'est par un simple message sur Instagram à ses 945 000 abonnés que les geeks et fashionistas du monde entier ont appris la nouvelle :

Après avoir fêté en grande pompe ses vingt ans d'existence, la maison du 213, rue du Faubourg Saint-Honoré a donc annoncé sa fermeture. La raison? Colette Rousseaux, la fondatrice de haut-lieu des tendances qui avait ouvert ce concept-store le 20 mars 1997, prend sa retraite (sans donner son âge qu'elle refuse de rendre public) et ne souhaite pas que l'aventure continue...sans elle. Celle qui travaillait avec sa fille, Sarah Andelman, directrice de la création, depuis plusieurs années reconnaît être en négociations avec Saint-Laurent pour vendre la boutique. "Une bonne solution pour nos salariés", admet celle-ci. La boutique emploie une centaine de salariés pour un chiffre d'affaires de 28 millions d'euros.

Boutique de légende

Fille de poissonniers qui faisait les marchés à Paris, Colette Rousseaux commence par vendre des vêtements dans une boutique Cacharel, à Belle-Epine, en région parisienne. En 1980, elle ouvre une boutique de vêtements en gros, Polo, dans le Sentier. Très vite, l'adresse de la rue d'Aboukir devient incontournable grâce à une sélection pointue. La même recette qui fera le succès de Colette dix ans plus tard.

Temple du marketing

Le 20 mars 1997, elle ouvre au 213, rue du Faubourg Saint-Honoré, dans un quartier alors délaissé par les grandes griffes. Colette et sa fille vont donner le la, en érigeant des règles dignes du meilleur cours d'école de commerce : des stocks en mini-quantité pour susciter le désir, des vitrines changées toutes les semaines, des collaborations exclusives avec toutes les marques. Lieu de happening permanent, Colette devient vite une vitrine idéale pour les marques, pointues comme de grande diffusion. Même la date de fermeture a été choisie avec soin : ce sera le 20 décembre prochain, vingt ans et neuf mois pile après son ouverture.

 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA