Comment acheter des couches Pampers à -70% chez Intermarché sans prendre de coups

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

LSA est allé en client mystère ce matin 30 janvier 2018 dans les rayons de plusieurs magasins Intermarché pour essayer d’acheter des couches Pampers à -70%. Mission accomplie. Et sans prendre de coups.

Obtenir des couches Pampers en promotion était compliqué à l'Intermarché Super de Fresnes.
Obtenir des couches Pampers en promotion était compliqué à l'Intermarché Super de Fresnes.© MB

Comme hélas attendu, la réduction de 70% sur les couches Pampers proposée par Intermarché provoque des cohues dans les rayons depuis ce matin 30 janvier 2018. LSA est allé en client mystère dans plusieurs magasins et a réussi à acheter des packs de 86 couches à 7,18 euros au lieu de 23,95 euros. Et ce, sans prendre de coups. Mode d’emploi :

Aller en repérage la veille

Comme Intermarché n’avait pas mis son prospectus en ligne hier, LSA s’est déplacé en magasin. Nous sommes allés à l’Intermarché Super de Fresnes (Val-de-Marne). Pourquoi Fresnes ? Parce qu’il est prêt des locaux de la rédaction de LSA et qu’il avait déjà fait la promotion sur le Nutella la semaine précédente. En nous voyant observer le rayon, un employé vient gentiment nous expliquer que la promotion commence demain et nous montre où seront exposés les produits. Car il y a un piège : les packs seront dans le linéaire des promotions et non pas dans celui des produits bébé. Grâce à notre repérage, nous pourrons demain aller directement au bon endroit.

Etre Parisien, un avantage énorme

Ce matin, Intermarché a enfin mis son prospectus en ligne. Nous nous apercevons que des Intermarché Express dans Paris proposent aussi la promotion Pampers. Nous décidons de nous rendre à celui de la rue de Turbigo près du métro arts et métiers. Nous faisons en effet le pari qu’il y a moins de jeunes parents à vivre au centre de Paris et que ceux qui ont les moyens d’y vivre ne vont pas forcément se ruer sur les promotions. En plus, cet Intermarché Express ouvre à 7h30.

Se lever tôt

A 7h34, nous sommes dans l’Intermarché Express de la rue Turbigo. Comme nous l’espérions, les Parisiens ne se sont pas levés tôt pour acheter des couches et nous sommes donc seuls dans le magasin. A notre étonnement, point de packs en promotion dans le rayon. Le magasin propose-t-il bien l’offre comme indiqué sur le site internet de l’enseigne ? « Oui, oui, mais nous n’avons pas mis les packs en rayon pour éviter les cohues. Déjà hier, il y avait des gens à tourner dans les rayons, nous confie une employée du magasin. Quelles tailles voulez-vous ? Je vais aller les chercher en réserve. » Après 5 minutes d’attente, ça y est nous avons nos trois packs (le maximum autorisé par personne par passage en caisse). Hélas, il était trop tôt pour crier victoire : « Mince, la réduction ne passe pas en caisse. Normalement, cela se fait automatiquement. Nous n’avons pas la main dessus donc je ne peux pas vous faire la réduction », nous explique la caissière. Devant notre tête dépitée, elle nous propose de nous mettre les packs de côté, le temps de résoudre le problème. Nous reviendrons donc à midi en espérant que le problème soit résolu.

Avoir de la chance

En attendant, direction Fresnes. Nous arrivons 5 minutes avant l’ouverture du magasin (à 9h). Nous patientons avec une vingtaine de personnes : des femmes enceintes, un couple avec bébé dans les bras et une nuée de femmes avec des enfants dans des poussettes. La concurrence va être rude. A l’ouverture, une bonne partie des clients se dirige directement au rayon des promotions : incontestablement, nous n’avons pas été les seuls à faire du repérage. La ruée se fait dans le calme sans bousculade. Une partie des packs ont été mis tout en bas du rayon et le reste tout en haut. Voilà donc, les clients en train de sauter, d’escalader le linéaire pour récupérer des packs. En deux minutes, le stock est vidé. Il faut dire qu’il ne devait pas y avoir plus d’une dizaine de packs dans le rayon. Du coup, c’est le bazar. Parents, enfants et femmes enceintes errent dans les rayons en espérant trouver un pack ailleurs, beaucoup se trompent et prennent des produits Pampers qui ne sont pas promotion. Car il faut être vigilant : ce sont les lots de 86 couches qui sont en promotion, pas ceux à 80 couches ou à 76 couches. Nombre sont les clients déçus en s’apercevant à la caisse qu’ils n’ont pas pris le bon produit. Bref, à Fresnes, il fallait beaucoup de chance pour réussir à profiter de la promotion. Nous, nous n’en avons pas eu.

Persévérer

Plein d’espoir, nous retournons à l’Intermarché Express de la rue Turbigo. Comme promis, l’employée nous a mis nos packs de côté et le bug informatique est résolu depuis 9h30. Nous profitons donc de la réduction. A noter que le problème de caisse a apparemment touché plusieurs magasins dans Paris. Ce midi, à Turbigo, nous avons croisé une cliente de l’Intermarché Express de la rue voisine du 4 septembre où on venait de lui expliquer qu’il y avait un problème informatique et qu’on ne pouvait pas lui faire la réduction. Les employés avaient toutefois promis à cette cliente régulière de lui mettre des packs de côté pour le lendemain. Ceci démontre l’avantage des magasins de proximité où l’on peut proposer ce genre de services. Il peut aussi être judicieux d’aller dans le supermarché un peu plus tard dans la journée. En effet, certains adhérents ont choisi de ne pas exposer tout leur stock le matin en partant du principe que ce sont les chasseurs de promotion qui sont là dès l’ouverture et non pas leurs clients réguliers. Certains vont donc réapprovisionner le rayon plus tard.

Sur son site Internet, Intermarché déclare que l’offre concerne 215 000 unités réparties dans 1613 magasins.

 

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA