Comment Apple Pay va concurrencer Alipay en Chine

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Apple a annoncé le 18 décembre 2015, lancé Apple Pay en Chine, début 2016, en partenariat avec le Chinois UnionPay. Le site Quartz explique pourquoi la bataille du m-paiement va être rude pour Apple en Chine. 

Dès 2016, les Chinois pourront payer avec Apple Pay.
Dès 2016, les Chinois pourront payer avec Apple Pay. © goodluz - Fotolia

Une difficile bataille attend Apple. Le géant américain a décidé de lancer son service de m-paiement Apple Pay, en Chine début février 2016. Dans son communiqué, publié le 18 décembre 2015, Apple révèle qu’il sera partenaire d’UnionPay, l’entreprise affiliée à l’Etat, qui émet les cartes de paiement des banques du pays. Eddy Cue, vice-président des services Internet et de logiciels chez Apple explique que "la Chine est un marché très important pour Apple et son partenaire UnionPay, supporté par 15 des plus importantes banques chinoises, les utilisateurs auront bientôt un service pratique, privé et sécurisé de paiement". Eddy Cue n’a pas cru si bien dire. Le marché du paiement mobile en Chine va représenter 1,4 billion de dollars en 2015, d’après le site en ligne Quartz, qui explique pourquoi Apple va avoir du mal à s’imposer dans l’Empire du Milieu.

Un marché dominé par AliPay

En Chine, le paiement mobile est déjà très bien installé avec les applications des géants de l’e-commerce et des medias sociaux, AliPay et WeChat. AliPay avait réalisé pas moins de 130 milliards de dollars de transaction en 2013. L’entreprise Tencent a depuis récupéré des parts de marché grâce à la popularité de son réseau social WeChat. Quartz explique que "AliPay comme Tencent bénéficient des caractéristiques sociales et autres avantages à être lié à des applications de shopping et de chat. Pour cette raison, Apple Pay aura du mal à acquérir la même popularité que ses concurrents chinois".

Apple a des atouts en main

Pourtant, Apple ne part pas battu en Chine. Le géant américain a doublé ses ventes dans le pays en 2015, grâce à l’iPhone 6S qui y est très populaire. L’expérience client est un argument aux mains d’Apple. Pour payer avec AliPay ou WeChat, l’utilisateur doit rentrer dans l’appli, tandis qu’avec Apple Pay, il suffit de passer le smartphone sur le terminal de paiement. Si Apple n’a qu’une faible part de marché sur le continent asiatique, les revenus de la firme à la pomme s’améliorent en Chine, lorsqu’on prend en compte Hong Kong et Taïwan. Une donnée non négligeable : Apple aura du mal à séduire la clientèle de masse d’Apple Pay, mais il devrait convaincre les classes supérieures, soucieuses de leur image. 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA