Marchés

Comment Bonduelle compte grandir en Allemagne

|

Déjà présente sur la quatrième gamme, la firme compte s’attaquer au marché du traiteur outre Rhin, avec des salades repas.

Bonduelle connait déjà bien l’Allemagne. Le groupe de Villeneuve d’Ascq (59) y a monté sa première filiale à l’étranger, en 1969. Il s’est implantée au rayon de la quatrième gamme avec des salades en sachet (à marque Bonduelle et à marque propre) des sauces vinaigrette…

Exemples de produits vendus sur le marché allemand

 

Longtemps, l’Allemagne a été le moteur à l’export. Ce marché pèse aujourd’hui 11% du chiffre d’affaires total du groupe, à 1.896 milliard d’euros. Le total export de Bonduelle représente 77 % du chiffre d’affaires du groupe.

Comment partir à la conquête d’un autre marché ? Pour Bonduelle, la réponse s’appelle « La formule ». 

Ce produit, à peine sorti en France, concentre déjà toutes les ambitions de Bonduelle Frais sur le marché européen. Avec cette innovation, qui regroupe une salade repas, un dessert en cobranding avec Andros, du pain grillé et une fiole de vinaigrette, Bonduelle espère capter « 4 à 5 millions d’euros de chiffre d’affaires sur un an d’ici à juin 2015 » avance Pascal Brédeloux, directeur général de Bonduelle Fresh Europe. Mieux, le groupe de Villeneuve d’Ascq (59), déjà implanté avec sa branche frais en Allemagne et en Italie, espère ainsi conquérir le rayon traiteur de ces deux pays, autrement plus lucratif. « D’ici à trois ans, nous espérons avoir décliné ce concept en Allemagne et en Italie en s’adaptant à la demande locale », précise Pascal Brédeloux.

Sur le frais, qui représente 20% du chiffre d’affaires de Bonduelle, le groupe compte huit sites de production industrielle répartis sur le territoire européen, dont deux en Allemagne.

Tous les fournisseurs de rayonnage alimentaire sont sur Magasin LSA

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter