Comment Carrefour s’empare de la RSE

|

Le dernier rapport d’engagement responsable du groupe Carrefour recense les nombreuses actions menées sur ce terrain par ses équipes. Voici quelques-unes de ses meilleures pratiques dans le monde avec un facteur clé de succès : les gains opérationnels générés. Responsable, mais aussi… profitable.

Carrefour RSE
Carrefour RSE© Carrefour

Des objectifs RSE multiples

  • Maintenir la diversité des produits pour une offre toujours plus large, à coût raisonnable.
  • Limiter l’empreinte carbone et baisser la facture énergétique.
  • Construire un lien différent avec les clients.

« Bien faire notre métier. » Tel est le nom du rapport d’engagement responsable que Carrefour Groupe vient de publier. Quelque 100 pages dans lesquelles sont détaillées ses diverses actions, qui tournent autour de trois axes principaux : la lutte contre le gaspillage (énergie, emballages, transports, déchets alimentaires), la protection de la diversité et l’accompagnement des partenaires. Pour Georges Plassat, PDG de Carrefour, « agir pour le climat n’est pas une option, la mobilisation collective est urgente. Si les produits de qualité proposés à nos clients deviennent rares ou n’existent plus, nous n’existerons plus non plus ». Ces propos, tenus lors du Business & Climat Summit en qualité de porte-parole du Consumer Goods Forum (CGF), démontrent bien que la RSE (responsabilité sociétale des entreprises) revêt un caractère stratégique pour les entreprises. Pour rappel, le CGF rassemble près de 400 sociétés du secteur privé (Walmart, Coca, L’Oréal…) qui s’engagent en faveur de l’environnement.

Pour Robert Zarader, associé communication corporate chez Equancy et président d’Equancy & Co, « les grands groupes ont progressivement mis en place des programmes RSE pour se conformer aux attentes de l’opinion publique qui voulait que les acteurs s’engagent. La crise économique a, en revanche, eu un effet balancier au sein des entreprises. Si les projets RSE restent toujours d’actualité, il faut également réfléchir au retour sur investissement. Cela peut porter sur la performance des employés, des fournisseurs ou encore réduire la facture énergétique. »

D’ailleurs, lors de la dernière assemblée générale de Carrefour, le 11 juin, Jérôme Bédier, secrétaire général, a rappelé que « la création de valeur est au rendez-vous si la performance est globale et durable. Les enjeux de la RSE sont inséparables des enjeux économiques ». Depuis 2012, Carrefour croît régulièrement et, sur le dernier exercice, affiche un résultat opérationnel courant en hausse de 10,6%.

L’enjeu du climat est au centre de notre activité. Nos collaborateurs sont mobilisés et engagés.

Georges Plassat, PDG de Carrefour

 

Un public réceptif

Cette demande d’engagement voulue par le public se traduit également dans les habitudes de consommation. On peut, par exemple, citer l’explosion de la demande en produits bio. Si le prix reste un élément clé du déclenchement d’achat, le client se montre aussi sensible à la qualité et à la provenance des produits. Suivant cette logique, Carrefour a ainsi décidé de proposer en France une banane bio-équitable, provenant de république Dominicaine, du Pérou ou d’Équateur. Le prix final se révèle plus élevé qu’une banane classique et les deux produits sont implantés côte à côte en magasins. L’expérience a été très positive, avec près de 10 000 tonnes écoulées en 2014. Plus largement, les ventes de MDD issues du commerce équitable ont augmenté de 15,9% par rapport à 2013, et le nombre de références, de 25,8%.

Une communication délicate

La communication autour des projets RSE représente un exercice délicat. « La tentation de faire du “RSE washing” a été forte au début, mais les entreprises ont vite été rappelées à l’ordre par l’opinion, notamment par le biais des réseaux sociaux, commente Robert Zarader. Avec COP21 en fin d’année, la plus grande difficulté pour les entreprises sera d’émerger dans la profusion de bilans RSE qui seront présentés. » Rendez-vous en fin d’année pour suivre les décisions, engagements et actions prises par les différents distributeurs.

Six initiatives de carrefour groupe dans le monde

1.Chine : des navettes électriques pour les clients  

Depuis le 23 avril, Carrefour Chine a mis en place une flotte de navettes électriques pour son magasin de Caoying Store, à Shanghai. L’objectif consisteàapporter une solution de mobilité verte, face aux transports à vélo, extrêmement répandus dans le pays.

2. France : la pêche durable

Carrefour a arrêté la commercialisation de sept espèces de poissons d’eaux profondes, après avoir fortement réduit les ventes depuis 2007. Au total, près de 50 références proposées sont certifiées MSC (Marine Stewardship Council) qui valorise

3. Espagne : un robot pour parler alimentation saine aux enfants

Carrefour Espagne a lancé en avril 2015 un programme dédié à une alimentation saine pour les enfants, soutenu par la Fundación española de la nutrición. Et comme porte-parole, le distributeur s’est offert les services du robot Nao. Ce dernier sera utilisé dans tous les centres Carrefour du pays.

4. Pologne : un poulet de qualité 

En Pologne, le poulet est une viande très consommée, avec, en rayon, des qualités de produits très variées… Carrefourya développé une filière de poulets élevés sans antibiotique, OGM ou soja. Il s’agit du premier pays pour les filières Qualité Carrefour à l’international.

5. Italie : réduction de 70% de la consommation d’énergie

Le concept Carrefour Gourmet en Italie dispose d’un éclairage 100% à leds. Cette approche a permis de faire baisser de 70% la facture d’énergie. Cette initiative pourrait faire école au sein du groupe.

6. Roumanie : recyclage contre bons d’achats

Avec la collaboration de Carrefour Roumanie, Green Group a installé 15 stations de recyclage Sigurec sur les parkings des magasins. Les consommateurs peuvent ainsi déposer 10 types de déchets. Et, en échange, ils reçoivent des bons de réduction valides dans tous les hypermarchés.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2374

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres