Marchés

Comment Casio va empêcher les bacheliers de tricher avec ses calculatrices

|

Casio va lancer des modèles de calculatrices graphiques dotées d'un mode examen qui va bloquer l'accès à la mémoire de la machine qui permettaient aux petits malins de rentrer tout leur cours. Une fonction qui sera obligatoire pour les épreuves du bac à compter de 2018.

La Casio Graph 75+ E, un des trois modèles de calculatrice de la marque dotés du mode examen
La Casio Graph 75+ E, un des trois modèles de calculatrice de la marque dotés du mode examen

Rentrer tout son cours de math dans sa calculatrice graphique pour le consulter pendant une épreuve. L’astuce était bien connue des lycéens qui n’avaient plus qu’à ouvrir le bon fichier sur leur machine. Mais ce ne sera bientôt plus possible. Casio vient en effet de dévoiler ses nouveaux modèles de calculatrices graphiques  (les Graph 25+ E, 35+ E et 75+ E) qui disposent donc de cette fonction anti-triche. Il n’était pas question pour la marque japonaise de calculatrices de supprimer la mémoire très utile pour effectuer des calculs mais plutôt d’empêcher aux élèves d’y accéder durant une épreuve. La solution est ce "mode examen" anti-triche qui en bloquera l’accès sur la demande du professeur ou de l’examinateur. De quelle façon ? L’élève devra l’activer avec une séquence de touche. Une lumière rouge clignotante sur la tranche de la machine indiquera alors à l’enseignant que l’élève ne peut plus accéder à la mémoire préenregistrée. Oui mais si l’élève désactive discrètement le blocage  durant l’épreuve ? Pas de problème, Casio a pensé à tout. Pour désactiver le mode examen, la calculatrice devra être connectée par câble à un ordinateur ou à une autre calculatrice. Pas très simple en pleine épreuve de math…

Toutes les marques s'y mettent

Et Casio n’est pas le seul à proposer ces nouvelles fonctionnalités sur les calculatrices graphiques. Ses concurrents américains Texas Instruments et HP ont eux aussi présenté leur modèle doté d’un mode examen similaire. Pourquoi un tel engouement pour remettre les tricheurs sur le droit chemin ? Parce qu’une nouvelle circulaire de l’Education Nationale publiée le 2 avril dernier va rendre cette fonction obligatoire à compter des épreuves du bac 2018. Les marques sont en tout cas déjà prêtes. Et sur tous les modèles graphiques chez Casio. « Nous n’avons pas voulu réserver cette fonction aux modèles haut de gamme, exlique José Osorio , le directeur commercial et marketing de Casio France. Nous la trouvons ainsi sur des calculatrices à partir de 45 euros. »

Sur ses packagings, Texas Instruments rappelle la législation sur le mode examen

Pas de bond des ventes attendu

Va-t-on assister avec cette nouvelle règlementation à un bond des ventes des calculatrices scolaires ? Les modèles achetées d’occasion ou qu’on se repasse au sein de la famille ne seront en effet plus autorisée au bac d’ici trois ans. Chez Casio en tout cas, on ne pense pas que cette nouvelle règlementation entraine une hausse des ventes. « D’abord parce qu’on constate chaque année que beaucoup d’élèves, même s’ils disposent déjà d’anciens modèles, en achètent un nouveau avant les examens pour avoir un modèle plus performant, explique José Osorio. Ensuite c’est principalement la démographie, la bonne tenue du taux de natalité qui explique la croissance de ventes sur ce marché depuis quelques années. »  Sur un marché de la calculatrice qui représente en France 70 millions d’euros, le segment scolaire représente 42% des volumes mais 72% de la valeur. Et c’est lui qui croit le plus. En 2014, les ventes de calculatrices scientifiques (pour le collège) ont progressé de près de 8% et les graphiques (lycées et prépas) ont elle crû de plus de 5%. Et avec respectivement 79% et 53% de part de marché sur ces deux segments, Casio en est le grand leader.

Les trois modèles de Casio dotées du mode examen

1 commentaire

Professeur Rouillard

23/11/2016 12h01 - Professeur Rouillard

Enfin la fin des triches aux examens ! Vivement 2018 et l'interdiction de la triche lors des epreuves. Merci a l'education nationale et aux constructeurs de calculatrices pour ce mode examen. En tant que professeur, c'est une benediction !

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter