Comment la météo aurait plombé les ventes en ligne cet hiver

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Une étude de Twenga Solutions montre un lien entre la météo et l'activité des sites marchands.

Une météo en phase avec les normales de saison favoriserait davanatage les achats sur Internet
Une météo en phase avec les normales de saison favoriserait davanatage les achats sur Internet© Fotolia

La météo peut-elle vraiment influer sur les ventes en ligne ? Une étude menée par Twenga Solutions démontre qu’il existerait bel et bien une corrélation entre le temps qu’il fait et l’activité des sites marchands. Selon cette étude, à l’hiver 2015, en début de la période analysée (16 novembre 2015 au 14 février 2016), les températures ont chuté pour atteindre 4 degrés, du 19 novembre au 14 décembre. Immédiatement, le trafic pour les vêtements d'hiver a augmenté de 31%. Cette tendance quasiment attendue au début de la saison froide a par ailleurs été initiée par le Black Friday, incitant les internautes à profiter des meilleurs prix sur les vêtements. 

Après cet épisode de températures hivernales, le thermomètre est reparti à la hausse pendant près de 15 jours et a affiché des températures record, allant jusqu'à 13 degrés. Pendant cette période, l'intérêt d'achat pour les vêtements en ligne a fortement baissé (-36% comparé aux deux semaines précédentes), alors que traditionnellement c’est la tendance inverse qui esst constatée à l'approche de Noël. Aussi, le trafic pendant les soldes d'hiver 2016 a connu un trafic plus fort grâce à une nouvelle baisse de températures et des grandes promotions des commerçants qui avaient besoin d'écouler leurs stocks.  

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA