Comment le Pem fait-il sa pub ?

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

DossierVIDÉO On se souvient des premières campagnes de Moulinex "libérant la femme" et célébrant l'arrivée du petit électroménager dans l'univers des biens de grande consommation. Qu'en est-il aujourd'hui ? Pour répondre à cette question, les experts en sémiologie de Kantar Media AdSight ont décrypté en exclusivité pour LSA les contenus des publicités du petit électroménager.

Il y a une cinquantaine d'années, Moulinex se vantait de libérer la femme...
Il y a une cinquantaine d'années, Moulinex se vantait de libérer la femme...

Quel ton pour promouvoir les appareils de petit électroménager ? Céline Gardeur, directrice de AdSight chez Kantar Media a analysé pour LSA le contenu des communications des marques de Pem.

 Faire comme les pros : une exigence de prise de pouvoir de la part des consommateurs

"Une tendance lourde s’exprime dans l’univers du petit électroménager : les constructeurs promettent en quelque sorte aux consommateurs d’être en mesure de faire aussi bien qu’un professionnel grâce à des produits à la fois très performants et simples d’utilisation. C’est ce qu’on observe notamment dans l’univers de la cuisine avec des robots ménagers qui doivent permettre de réaliser des plats et des desserts toujours plus compliqués (cf Kenwood Pavlova et Kitchenaid Ladurée).

Au final, le consommateur doit pouvoir retrouver chez lui la qualité de ce qu’il serait en droit d’attendre dans un lieu de restauration (cf Krups Barista et Philips Autocuiseur). Il s’agit là d’une tendance assez générale, repérée par ailleurs sur d’autres secteurs, et que nous avons appelé l’ « empowerment ».

La mutation digitale a engendré une nouvelle exigence du consommateur : plus de choix, plus de facilité d’accès aux produits, plus d’autonomie … Il a aujourd’hui intégré qu’il peut, s’il le veut, acheter des pièces automobiles sur le net pour les monter lui-même, réaliser des coiffures qualité salon grâce à des kits spécialisés, et bientôt même créer des objets grâce à l’avènement annoncé de l’imprimante 3D…

Cette prise de pouvoir doit être prise en compte par les marques, dans des stratégies d’adaptation, pour affirmer leur rôle auprès des consommateurs. Cela peut passer par un accompagnement dans la montée en compétence en leur proposant le matériel et/ou la formation nécessaire à un DIY réussi, comme l’a fait Ikea avec la textilerie. Peut-être une source d’inspiration pour Singer qui reprend la parole cette année sous le format web série pour valoriser la créativité et la capacité de chacun à faire ses propres vêtements."

La campagne KitchenAid

La campagne Kenwood

         

Le spot de Curl Secret de Babyliss:

Le spot de Relaxx'x Prosilence de Bosch:

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine toute l'actualité des marchés, des distributeurs et des fabricants Bricolage, Jardinage et Ameublement.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA