Comment Leader Price a professionnalisé sa gestion des invendus alimentaires avec Eqosphère

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

L’enseigne discount du groupe Casino a mis en place une procédure très encadrée sur la gestion des invendus alimentaires en magasin avec Eqosphère. Le bilan dressé aujourd’hui est positif : plus de 1,8 million d’euros de marchandises donnés et une meilleure gestion des approvisionnements.

Leader Price a installé dans ses magasins des bacs spécifiques pour les produits dont la fin de la date de consommation est proche, avec un prix en promotion.
Leader Price a installé dans ses magasins des bacs spécifiques pour les produits dont la fin de la date de consommation est proche, avec un prix en promotion. © CC / LSA

Tout se joue avant l’ouverture du magasin. Les responsables des produits fruits et légumes et celui des produits des frais du Leader Price implanté place Pinel à Paris inspectent la qualité et les dates de limite de consommation (DLC et DLUO) des produits dans leur rayon respectif. Comme des clients, ils remplissent au fil de leur déambulation un chariot sauf que l’objectif consiste tout de même à collecter le moins d’articles possibles. Certains iront dans le bac dédié aux promotions car leur DLC est courte, d’autres iront directement dans la réserve pour être donné à des associations.

« Environ 300 à 400 euros de marchandises sont récupérées toutes les semaines, indique Magalie Dubois, directrice du magasin Leader Price Pinel. Tous les collaborateurs ont été formés pour identifier les produits que l’on peut donner. » Sur ce point, Leader Price travaille avec l’entreprise Eqosphère, spécialiste de la gestion du gaspillage alimentaire. « Depuis le rapport et la loi Garot, les dons ont augmenté mais il faut désormais passer par un traitement plus qualitatif, indique Xavier Corval, président-fondateur d’Eqosphere. Il faut un meilleur suivi pour pouvoir améliorer en amont l’approvisionnement des magasins et en aval valoriser au maximum les invendus. »   

La collecte externalisée

Les équipes Eqosphère se rendent régulièrement dans les 300 magasins intégrés de l’enseigne engagés dans la démarche et rappellent régulièrement les procédures aux nouveaux employés. Le prestataire prend également la main sur la collecte des invendus en magasin pour les porter aux  associations. Et ce service est un vrai plus pour Paul Caburet, directeur exécutif de Leader Price, « dans les grandes villes, les associations ne se déplacent pas s’il n’y a pas un certain volume à collecter. Or, nos magasins sont bien loin des volumes d’un hyper ! » Et de continuer au sujet de son partenariat avec Eqosphère : « nous devons mieux former nos salariés à commander et à gérer les produits. Depuis la mise en place du partenariat, la casse et les dons ont été réduits car les approvisionnements sont mieux gérés. » In fine, le projet au global est neutre financièrement pour l’enseigne.

Au global, entre le 1er janvier et le 30 septembre 2018, soit en 9 mois, le dispositif géré par Eqosphere dans les magasins Leader Price a permis de donner plus de 1,8 million d’euros de marchandises, ce qui représente plus de 397 tonnes de produits valorisés et l’équivalent de 794 000 repas distribués. En termes environnementaux, le bénéfice est de 999,5 tonnes de CO2 économisées – soit l’équivalent de 420 000 litres d’essence –, de 750 000 litres d’eau économisés, ce qui correspond à la consommation moyenne de 5 800 ménages français moyens (2,5 personnes selon l’INSEE) sur une journée, et de 428 hectares de terre sauvegardés.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA