Comment les casques de réalité virtuelle vont nous changer la vie

Comment les casques de réalité virtuelle vont nous changer la vie

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Dossier Les acteurs du multimédia l’ont bien compris. La réalité virtuelle, c’est LA nouvelle tendance high-tech. Sur les salons, les conférences, dans les médias : tout le monde en parle. Fini l’unique Google Cardboard en carton ! Samsung, Sony, LG, HTC… Les constructeurs de smartphones investissent et lancent de nouvelles générations de casques et lunettes de réalité virtuelle, pour une utilisation autant personnelle que business, notamment dans le retail. A raison ? LSA a mené l’enquête.

réalité virtuelle
réalité virtuelle© lukatme - fotolia

Le CES 2016 de Las Vegas avait déjà mis la tendance en lumière. Le Mobile World Congress 2016 de Barcelone l’a confirmée. La réalité virtuelle se développe. Pas un pas sans croiser un visiteur équipé d’un casque de réalité virtuelle. Gear VR de Samsung, Playstation VR de Sony, HTC Vive, VR 360 de LG… Les constructeurs de smartphones développent chacun leur propre équipement, accompagné parfois même d’une caméra 360°. Selon un rapport de Strategy Analytics publié le 11 avril 2016, le chiffre d'affaires rélaisé par les casques de réalité virtuelle devrait atteindre 895 millions de dollars cette année, dont 77 % générés par Oculus, HTC et Sony. Cependant, ce trio ne représenterait que 13% des volumes, indique le rapport. Ce seraient les systèmes de réalité virtuelle liés aux smartphones, à plus bas prix, qui domineraient l'espace. Objectif de ces derniers : proposer un écosystème autour du smartphone et des expériences immersives.

Une expérience immersive et ludique
"Nous innovons pour proposer une expérience plus sympathique aux consommateurs", indique Wladimir Rheims, VP Marketing & Sales de LG Electronics France interrogé par LSA lors du MWC 2016. "A une période où l’on parle de plus en plus d’objets connectés et d’IoT, LG est  vraiment dans cette dynamique". Le constructeur coréen, qui a annoncé la sortie de ses lunettes de réalité virtuelle LG 360 VR au printemps 2016 avec le lancement du LG G5, a d’ailleurs matérialisé sa stratégie par une signature explicite : "Playmore" (*joue plus, ndlr). Son concurrent Samsung, avec le Gear VR, va même plus loin : "L’enjeu majeur est d’installer un écosystème, de le rendre cohérent, tangible. Cela ne doit pas juste être des innovations gratuites qui restent sur des salons ou dans des magazines. Là, ce sont des choses réelles. Et c’est maintenant !", déclarait Guillaume Berlemont, directeur marketing produit IM de Samsung, au MWC 2016.

De lourds investissements
D’après Business Korea, cité par Les Numériques, les deux constructeurs coréens investiraient d’ailleurs de plus en plus sur ce créneau de la réalité virtuelle. Samsung Display développerait actuellement une technologie pour augmenter la densité des pixels, tandis que LG Display étudierait la construction d'une usine de production dédiée aux écrans Oled pour la réalité virtuelle…
Autre preuve du potentiel du marché : Mark Zuckerberg qui a acquis le fabricant Oculus Rift pour 2 milliards de dollars en 2014, a profité du Mobile World Congress 2016 pour annoncer son partenariat avec Samsung. Le casque Gear VR sera équipé de la vidéo à 360° en streaming développée par Oculus. "La réalité virtuelle permet à des millions de gens de regarder des vidéos en 360° chaque jour. C’est vraiment excitant : cela permet de se sentir vraiment au cœur de la scène, a réaffirmé Mark Zuckerberg à Barcelone. Toujours du côté des Gafa, Apple et Google se sont chacun dotés d'une équipe dédiée à la réalité virtuelle. De nombreuses start-up se placent aussi sur ce marché.

La réalité virtuelle au quotidien... à partager
Le marché mondial de la réalité virtuelle devrait ainsi atteindre 30 milliards de dollars en 2020, d’après une étude du cabinet Digi Capital publiée au printemps 2015. C’est certes encore loin du potentiel du marché de la réalité augmentée, estimé à 120 milliards de dollars, mais l’offre se structure avec des produits nouvelle génération. Et plus seulement pour le gaming ou les jeux vidéo ! Cinéma, sport, tourisme, shopping… Tous les secteurs sont concernés. De là à s’installer (réellement) dans notre quotidien ? Le patron de Facebook en est persuadé : "La réalité virtuelle est la prochaine plateforme qui va changer notre façon de vivre, de travailler et de communiquer".  Et les consommateurs français y croient aussi ! "D’ici à 5 ans, les Français sont persuadés que ces technologies VR vont se développer, même si elles ne remplacent pas tous les écrans traditionnels", déclare Philippe Guilbert, directeur général de Toluna, qui a mené une enquête en exclusivité pour LSA (Voir les résultats).vont exister dans la vraie vie", estime Renaud Menerat président de Joshfire, agence spécialisée dans l’Internet des objets…
En attendant, Facebook compte bien sur la notion de partage pour démocratiser le produit… De son côté, YouTube aurait quant à lui rencontré plusieurs fabricants de caméras à 360° pour pouvoir diffuser des vidéos en réalité virtuelle en direct. Après le concept "Playmore"* signé LG, place donc au concept du "Sharemore"**? A surveiller.

Un nouvel outil business
Même constat dans le secteur professionnel ! "La réalité virtuelle se développe rapidement et d’ici 5 à 10 ans, elle fera réellement partie du quotidien des gens", selon Jesper Brodin, managing director de Ikea Suède et Range & Supply Manager du Groupe Ikea. La plupart des acteurs sont unanimes : la réalité virtuelle a aussi un vrai potentiel d’un point de vue business. Et notamment dans le retail. Après l’aéronautique, l’automobile ou la médecine, le commerce est en effet l’un des nouveaux secteurs cibles. "On est à l’aube du V-commerce (Virtual Commerce, ndlr)", avance même Renaud Menerat. Mais alors comment la réalité peut-elle impacter le commerce et le secteur de la distribution ? Plusieurs axes se dégagent, d’un point de vue BtoC, comme outil marketing ou outil d’aide à la vente, mais aussi d’un point de vue BtoB, comme outil d’aide à la formation ou au merchandising.

*Joue plus
** Partage plus

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

1 commentaire

Lee James

29/11/2016 14h05 - Lee James

Il est clair que les casques de réalité virtuelle sont de très bons compléments à une tablette tactile par exemple, cela permet d'avoir encore plus d'immersion notamment dans les jeux vidéo.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Comment les casques de réalité virtuelle vont nous changer la vie
suivant

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA