Comment les enseignes se distinguent-elles ?

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer
Pour la première fois, Carrefour Market accueille une sélection de vins des Vignerons indépendants dont l’anjou villages Brissac 2011 Château la Varière (12,50 €) du vigneron Jacques Beaujeau.
Pour la première fois, Carrefour Market accueille une sélection de vins des Vignerons indépendants dont l’anjou villages Brissac 2011 Château la Varière (12,50 €) du vigneron Jacques Beaujeau.

Jolie pêche chez Carrefour Market qui a signé un partenariat avec les Vignerons indépendants de France, une organisation qui vend surtout ses vins lors de salons très prisés des consommateurs. Douze vins de six vignerons indépendants sont les vedettes du prospectus. « Cela humanise notre foire aux vins », souligne Jérôme Peter, son acheteur vins.

Chaque ensei­gne cherche l’aspérité, l’originalité à mettre en avant sur son prospectus afin de se distinguer des autres enseignes, mais aussi pour donner un supplément d’âme à cet événement commercial. Comme Leader Price avec son ambassadeur de choc, Jean-Pierre Coffe, qui décerne 22 coups de cœur. Une initiative classique mais éprouvée. Chez Monoprix, on utilise une autre tactique en passe de devenir un rituel : Emmanuel Gabriot, responsable liquides, pose deux questions à ses acheteurs au terme de la dégustation spéciale foire aux vins : « Quels sont les vins qui vous ont particulièrement marqué cette année ? Qu’ont-ils en commun ? » L’an dernier, les acheteurs avaient marqué leur intérêt pour les cépages insolites. Cette année, ce sont les sols inscrits sur l’étiquette qui ont retenu leur attention. Ainsi, un IGP val-de-loire schiste rouge, un vinho verde mica ou un chi­non terre jaune seront mis en avant sur le prospectus. Avis aux amateurs de vins et de géologie ! Auchan avait pour habitu­de de mettre en avant ses cinq acheteurs de nectars sur son tract. Ils vont se faire plus discrets pour laisser de la place à quatre jeunes talents de la vigne. Allessandra Cassini, productrice du chianti Colli Senesi, Carine Pichot, vigneronne dans le Languedoc, la Bordelaise Juliette Bécot et Julie Belland, vinificatrice d’un savoureux santenay premier cru. « Que ce soient des femmes est un pur hasard », assure Patrick Scheiber, responsable vins chez Auchan. Une chose est sûre. Des visages féminins sur un tract de foire aux vins feront augmenter le taux de lecture.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2331

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA