Comment les Français payent

|
Carte Bancaire Societe Generale

Selon le baromètre Ifop/Wincor sur "les comportements et attentes des Français en matière de moyens de paiement électroniques", il existe un vrai clivage social. Deux tiers des Français (67%) détiennent au moins une carte bancaire mais des disparités d’usages apparaissent selon leur statut économique et social. Adeptes des cartes à débit différé, les hauts revenus profitent des services de facilité de paiement et les utilisent plusieurs fois par semaine (88%). Les revenus les plus modestes semblent contraints à la carte à débit immédiat et à un usage moins fréquent (52 % l’utilise une fois par semaine). Le paiement par chèque reste majoritaire lors des consultations médicales alors que la carte bancaire l’emporte largement dans les autres situations de paiement testées (courses alimentaires, courses non-alimentaires, restaurant et station-essence). Si la carte d'organisme de crédit suscite la défiance de la majorité de la population, le niveau de confiance des Français progresse linéairement avec le niveau de revenus, les ouvriers se montrant systématiquement plus méfiants, quel que soit le mode de paiement testé. Quant aux craintes liées au paiement sur Internet, elles ne constituent plus un frein au commerce en ligne, mais elles persistent surtout auprès des femmes, des ouvriers, des habitants de communes rurales et des revenus modestes (entre 1000 et 1500 euros par mois). Les plus bas revenus, plus méfiants vis-à-vis des moyens de paiement électroniques, conservent davantage le secret de leur code de carte bancaire (81%) que les plus hauts revenus (68%). Enfin, les modes de paiement électronique actuels satisfont les Français qui boudent les innovations proposées (paiement par téléphone portable, carte prépayée, micro-paiement…).

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA