Comment ZTE compte se faire une place en France

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Bien implantée à l’échelle internationale et européenne, la marque chinoise de smartphone peine encore à trouver sa place auprès des consommateurs français. Justin Yang, responsable marketing France de ZTE, nous explique sa stratégie pour s’implanter en France. 

ZTE présente des smartphones premium et abordables.
ZTE présente des smartphones premium et abordables. © Ade Adjou

"Ce n’est pas du low-cost," affirme d’emblée Justin Yang responsable marketing France de ZTE. L’entreprise chinoise qui est présente depuis 2005 dans l’Hexagone sous marque blanche, n’a pas su encore trouver sa place en France en marque propre avec son positionnement original, du premium à prix abordable. "Depuis 2015, nous commercialisons nos smartphones en marque propre, explique Justin Yang. Avant, le business marque blanche suffisait, mais face à la concurrence accrue aujourd’hui, il faut trouver de nouveaux relais de croissance," poursuit-il. A l’échelle mondiale, ZTE s’affirme bien, "d’après les derniers chiffres de Counterpoint, nous sommes 6èmes à l’international, 4èmes en Europe, n°2 en Russie, n°4 en Espagne et n°4 en Suède," précise le responsable marketing. En France, ZTE est encore à la traine. "Le consommateur a un esprit conservateur ici, pour introduire un produit, il faut marteler au niveau du marketing," affirme Justin Yang. Il prend pour exemple Huawei : "En France, ils ont 3% de parts de marché contre 12% en Espagne avec le même budget. Le public français n’est pas réceptif à ce type de message."

Montrer sa différence

ZTE se démarque par ses prix inattendus. "Ce n’est pas du low-cost, mais simplement le prix juste," assure Justin Yang. Pour lui, il y a un travail de pédagogie à réaliser, "le consommateur doit se rendre compte qu’il paye la marque. Des start-up comme OnePlus vont dans ce sens. Nous devons faire passer ce message aux consommateurs, nos produits peuvent être premium et abordables". Le responsable marketing France de ZTE explique que ce prix inattendu n’altère pas la qualité. "Nous sommes légitimes, nous travaillons depuis 1985 sur les infrastructures réseau, nous possédons 19 centres de R&D à l’international, et sommes dépositaires de nombreux brevets," déclare Justin Yang. L’entreprise qui a travaillé sous marque blanche pour tous les grands opérateurs français, et s’est ouverte au dual-branding cette année avec SFR, n’est pas un nouvel entrant sur le marché français. "Nous travaillons depuis 10 ans avec les opérateurs français, ils nous font confiance. Leurs cahiers des charges sont très imposants," poursuit Justin Yang.

ZTE doit se rendre accessible

"Nous avons mis en place des opérations de marketing à Marseille, et nous allons continuer dans d’autres grandes villes françaises," explique-t-il. Les consommateurs doivent surtout avoir accès au produit, pouvoir l’avoir en main. ZTE fait un effort de référencement, avec notamment 4 produits disponibles chez Carrefour et des débuts prometteurs chez Darty. En ligne, ZTE est aussi disponible chez GrosBill, Cdiscount, et la Fnac. 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA