Commerce de flux : Tesco importe son « supermarché virtuel » dans un aéroport

|

Encouragé par le succès marchand et marketing de son supermarché virtuel dans les métros et arrêts de bus de Corée du Sud, Tesco vient de faire un premier essai de ce nouveau format sur ses terres britanniques. Du 6 au 19 août, le distributeur a déployé des écrans interactifs de shopping dans un terminal de l'aéroport londonien de Gatwick. Concrètement, dix écrans géants, blancs et rétroéclairés, ressemblant à de grands réfrigérateurs, permettaient de faire défiler les 80 produits disponibles, puis, grâce à une application mobile, de constituer son panier et de régler ses achats. Mais aussi, éventuellement, de compléter sa liste avec l'assortiment complet du site marchand mobile de tesco.com. Ces produits étaient ensuite livrables à domicile. Comme en Corée, Tesco tente ainsi de draguer une clientèle de flux plutôt captive. En l'occurrence, près de 30 000 personnes fréquentent chaque jour le terminal, où elles patientent en moyenne soixante-dix minutes entre deux avions ou pour embarquer. En Europe, c'est la seconde initiative d'envergure, en matière de supermarché virtuel, après le « cube » Delhaize en Belgique.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2239

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous