Compass Group cède Travelodge et Little Chef

En revendant les hôtels Travelodge et les restaurants Little Chef, le leader mondial de la restauration sous contrat montre qu'il n'envisage toujours pas de mener sa croissance externe hors de la restauration collective et de concession, et de la distribution automatique.

Hors du coeur de métier, point de salut » : Compass n'a jamais dérogé dans ses acquisitions à ce grand principe de développement, qui a démontré aux yeux des actionnaires toute sa pertinence financière. Et si le groupe britannique a su élargir son périmètre d'activité, c'est seulement lorsque les synergies avec son coeur de métier étaient démontrées. Comme l'illustre le cas de Selecta, leader européen de la distribution automatique, racheté l'an dernier.

C'est justement parce que les enseignes britanniques Travelodge et Little Chef (respectivement 220 petits hôtels économiques et 397 restaurants de bords de route), trouvés dans la corbeille de Granada, ne présentaient aucun potentiel de synergie que Compass a annoncé fin juin leur mise en vente séparée. « Etant donné la stratégie de Compass, qui est de se concentrer sur les contrats et concessions de restauration collective, nous pensons qu'aucune de ces deux activités ne fait partie du coeur de métier du groupe et qu'il est approprié de les céder », a ainsi déclaré son directeur général, Michael J. Bailey.

Montant de la vente : entre 936 MEUR et 1,56 MdEUR

Les deux entreprises semblent d'ores et déjà intéresser de nombreux candidats. Concernant Travelodge, le magazine Caterer & Hotelkeeper cite les noms de Whitbread, de quatre fonds d'investissements (Candover, Cinven, 3 I et CVC) et de groupes hôteliers, tels Accor, Six Continents, Scottish & Newcastle.

La valeur de Travelodge et Little Chef serait estimée entre 936 MEUR et 1,56 MdEUR. De quoi alimenter les réserves déjà abondantes de Compass et payer cash de nouveaux achats, toujours ciblés, quitte à recéder ensuite une partie des actifs. Ce fut le cas en mars quand le britannique décida de revendre 120 des 145 unités de la chaîne de restaurants Casa, appartenant au japonais Seiyo Food, dont il avait pris le contrôle deux mois plus tôt, à hauteur de 80% du capital. Compass a ainsi recentré Seiyo Food sur son métier de base, la restauration sous contrat.

Début juillet, le groupe annonçait que Seiyo Food réduisait à 20% sa participation dans la chaîne de restauration rapide Yoshinoya. Le groupe a néanmoins conclu avec ce spécialiste du « beef bowl » un accord pour utiliser la marque et son savoir-faire sur ses sites de restauration collective aux Etats-Unis.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 0390

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous