CONCURRENCE : LA MARTINIQUAISE OBTIENT UN PETIT FEU VERT POUR LE RACHAT DE QFS

|
Jean-Pierre Cayard, PDG de La Martiniquaise, doit céder les rhums de QFS, dont Charrette.
Jean-Pierre Cayard, PDG de La Martiniquaise, doit céder les rhums de QFS, dont Charrette.© DR

Voici presque un an que le groupe de spiritueux La Martiniquaise attendait la décision de l'Autorité de la concurrence pour le rachat de la filiale du sucrier Tereos, Quartier français Spiritueux (QFS), très implantée dans les Dom. Comme attendu, l'Autorité a conclu que cette acquisition « aurait conféré à la nouvelle entité des parts de marché de 64 à 95% sur les marchés du rhum [...], ainsi que le contrôle d'une large partie de l'outil de production de rhum dans les Dom ». Elle demande donc à La Martiniquaise de Jean-Pierre Cayard de s'engager à céder tous les actifs martiniquais de QFS, soit, concernant les marques, les rhums La Mauny et Trois Rivières, ainsi que le leader des rhums réunionnais, Charrette. À coup sûr, devoir céder Charrette est une déception pour ce patron. Il ne gardera donc de QFS que quelques marques secondaires comme le whisky Hunting Lodge, toute une gamme d'apéritifs sans alcool (Palermo, D'Artigny, Mister Cocktail, etc.) et, cerise sur le gâteau, la société Fauconnier. Celle-ci, spécialiste des spiritueux sous MDD, réalisait la moitié du chiffre d'affaires de QFS, soit environ 160 millions d'euros.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2210

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Nos formations

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message