Condamnation du conditionneur de faux « emmental français » d'origine néo-zélandaise.

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

BRÈVESLa société Boudringhin est mise à l'amende par le tribunal de grande instance de Saint-Omer pour avoir commercialisé un fromage originaire de Nouvelle-Zélande étiqueté «emmental français ».

Le grossiste conditionneur Boudringhin, basé dans le Pas-de-Calais, qui aurait écoulé quelques 22 tonnes de fromage originaire de Nouvelle-Zélande sous l appellation   emmental français  , a été condamné par le tribunal de grande instance de Saint-Omer à une amende (montant non communiqué).Le Syndicat du gruyère français, qui s est portée partie civile dans cette affaire, avait été alerté par la DGCCRF - Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes - qui avait détecté ce « fromage de couleur jaune et sans trous » lors de ses contrôles. Vendu sans marque, ce faux emmental était conditionné sous forme de râpé et de petites portions.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA