Marchés

Confiseurs et chocolatiers reçus à l'Elysée

|

Les représentants des confiseurs et chocolatiers, qui demandent une baisse de TVA sur leurs produits, ont été reçus hier à l'Elysée. Leur argument : tous les "produits alimentaires solides", chocolat noir compris, bénéficient d'une TVA réduite à 5,5 %, mais celle qui s'applique au chocolat au lait et aux confiseries est de 19,6 %, ce qui constitue une "aberration fiscale". D'autant, indiquent les professionnels, que le taux de TVA appliqué sur ces produits en Allemange, en Belgique, aux Pays-Bas ou au Luxembourg est bien inférieur aux 19,6 %.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA