Conforama prend une nouvelle fois la morosité du meuble à contre-pied

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le chiffre d’affaires de Conforama a de nouveau progressé au 1er semestre, tout comme sa marge. Des résultats très vendeurs, surtout à quelques mois de l’introduction à la bourse de Francfort de Steinhoff, la maison mère sud-africaine.

Les ventes de Conforama ont bien mieux progressé que le marché en France, un résultat qui récompense la stratégie moyen-long terme de l'enseigne
Les ventes de Conforama ont bien mieux progressé que le marché en France, un résultat qui récompense la stratégie moyen-long terme de l'enseigne

C’est presque devenu une habitude pour Conforama. Le deuxième vendeur français de meuble derrière Ikea n’a eu de cesse de se relever ses dernières années, et délivre une nouvelle copie qui va faire des envieux. De juillet à décembre, soit le premier semestre de son exercice 2015, la filiale du sud-africain Steinhoff a enregistré des ventes en hausse de 4% à 1,7 milliard d’euros, doublées d’une progression du résultat opérationnel de 10%.

Conforama se paye donc le luxe d’afficher une nouvelle hausse de sa marge, qui passe de 5,2 à 5,5%. Des résultats qui s’expliquent par de nouvelles ouvertures, mais surtout par une hausse des ventes au m2, un indicateur clé.

 

La France en progression de 3%

La France, qui représente l’essentiel des ventes de l’entreprise avec plus des deux tiers des presque 300 magasins de l’enseigne, affiche pour sa part une "performance solide" (+3% dans un marché en  recul de 1% sur la même période). La raison? "Il y a un travail de fond qui est fait" précise à LSA Alexandre Nodale. Pdg de Conforama depuis le 1er janvier, le dirigeant a pris la suite de Thierry Guibert (parti à la tête de Lacoste) qui a patiemment remis Conforama sur pied, et permis de regagner continuellement des parts de marché. Le nettoyage des gammes, la poussée réussie du e-commerce et la focalisation sur les catégories dynamiques viennent valider les choix de Conforama, qui va maintenant se pencher, parmi d’autres priorités, sur l’amélioration de la relation client.

L’autre chantier, qui n’a eu de cesse d’être reporté, tient à la cotation à Francfort de Steinhoff (déjà côté en Afrique du Sud) pour se rapprocher des investisseurs européens. Ceux-là même qui pourraient être attirés par la réussite de Conforama. Engagé et concentré sur l’acquisition de son compatriote Pepkor, Steinhoff n’a pas encore pleinement la tête à Francfort. Mais cette introduction sur les marchés est attendue pour la fin du deuxième trimestre 2015.

 

 

Interview (en anglais) de Markus Jooste, pdg de Steinhoff, la maison mère de Conforama :

 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA