Conforama vers la rationalisation

Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

L'enseigne d'équipement de la maison intensifie son chantier de rationalisation interne .

Per Kauffmann, président de Conforama, a de nombreux leviers de croissance sous le pied. En particulier le vaste chantier de rationalisation engagé depuis un an. Il vise d'abord à donner une cohérence à l'enseigne tant au niveau international que national. « À ce jour, chaque pays fait ce qu'il veut, témoigne Per Kaufmann. Nous cherchons à définir un cadre commun, tout en laissant la possibilité d'avoir des spécificités locales. » Cet objectif s'applique aussi bien à l'assortiment, à la communication qu'à l'esthétique des magasins. « Nous travaillons à rendre les magasins conviviaux », indique le président. Le magasin de Saint-Ouen, en région parisienne, a été reconfiguré dans cette optique.

Les efforts portent sur la mutualisation des achats qui, pour 85 à 90 % de l'assortiment, sont effectués localement par les pays. « Nous souhaitons diminuer le nombre de nos fournisseurs et faire des achats communs pour tirer partie de notre volume global », souligne Per Kaufmann. Un bureau d'achats a été ouvert en Suisse ainsi qu'un premier bureau de sourcing en Chine, à Shenzeï.

L'enseigne souhaite aussi centraliser les approvisionnements dans des entrepôts et développer un système d'informations intégré. Enfin, Conforama s'appuie sur les synergies au sein de PPR dont les enseignes font cause commune sur de nombreux dossiers. Dernier exemple en date : le service après-vente. Depuis mars 2002, les 11 plates-formes nationales de Conforama récemment constituées accueillent les réparations de la Fnac et devraient prochainement prendre en charge le SAV de La Redoute.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1764

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA