Marchés

Conso : Quelle offre spécifique pour les plus pauvres ?

|

« La pauvreté est de retour en Europe »... Fin août, un haut cadre d'Unilever avait lancé ce pavé dans la mare, en expliquant que, désormais, son entreprise prenait cette triste réalité en compte dans son approche stratégique. En France, où 8,6 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté, comment répondre à ce problème ? Réunis à l'initiative de youphil.com et d'Ethicity, deux représentants d'Unilever et Auchan ont accepté de répondre à la question. Si, du côté d'Auchan, « on croit au vrac, qui permet d'acheter exactement ce dont on a besoin », Unilever développe les « unidoses », à l'instar de la stratégie des pays émergents : une faible valeur faciale qui permet d'avoir accès aux produits de première nécessité. Hélas, cette solution ne prend pas en compte la notion de prix au litre ou au kilo, souvent très supérieur aux grands formats. Le vrac, lui, pose d'autres problèmes : sanitaires, notamment.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter