Consommation : tout va bien... [Edito de la semaine]

Partager
Consommation : tout va bien... [Edito de la semaine]
Yves Puget, directeur de le rédaction de LSA

Jusqu’ici, tout va bien. Tel pourrait être le bilan de ce premier semestre 2015 pour la consommation. Car, n’en déplaise aux apôtres du déclin, les indicateurs n’ont pas tous viré au rouge. Alors pourquoi diable ce pessimisme ambiant règne-t-il comme une pensée unique ? Pourquoi bon nombre de fédérations ou d’acteurs sonnent-ils perpétuellement la sonnette d’alarme en annonçant que le pire est devant nous ?

Il faut d’abord reconnaître que ces incorrigibles pessimistes ne manquent pas d’arguments. Là où certains se réjouissent de la hausse du pouvoir d’achat, ils répliquent qu’elle ne s’explique que par la baisse du prix du pétrole. Là où certains se satisfont d’une progression de 1 % des ventes alimentaires, ils rétorquent que la natalité explique en priorité ce léger rebond. Là où certains imaginent que la baisse des taux d’intérêt va pousser certains Français à investir dans le logement, ils mettent en avant le recul des prestations sociales pour les catégories intermédiaires. Finalement, de leur point de vue, les optimistes s’apparentent à cet homme qui tombe d’un gratte-ciel et, devant les fenêtres de chaque étage, se dit que « jusqu’ici, tout va bien. » Et, in fine, la question est bien là. Faut-il se réjouir de la relative bonne tenue de la consommation ou, bien au contraire, faut-il s’en inquiéter ? Car, au-delà des ventes, en volume comme en valeur, et des éventuels gains en part de marché, la question de la rentabilité des entreprises est cruciale. Or, dans l’alimentaire comme dans le non-alimentaire, chez les industriels comme chez les distributeurs, tout est mis en place pour faire tenir les ventes. La pression promotionnelle est plus forte que jamais. La guerre des prix ne cesse de s’intensifier. Résultat, si les ventes résistent, on ne peut pas en dire de même des marges. À force de brûler du carburant, la panne sèche est à craindre, et il ne faut pas perdre de vue que les marges d’aujourd’hui sont les investissements de demain et la croissance du futur. Si les entrepreneurs ne reprennent pas confiance, s’ils ne décident pas avec force et conviction qu’il est plus que jamais nécessaire de lancer de nouvelles références, d’ouvrir des usines plus modernes ou de rénover les magasins, la sortie de crise n’en sera que plus longue.

Certes, il est logique de s’inquiéter de « l’uberisation » de la société, et donc de notre économie. Tant les règles du jeu changent et tant de nouveaux entrants bouleversent tout sur leur passage. Mais la transformation digitale n’est pas réservée aux start-up. Quant aux gains de productivité générés par ces nouveaux outils (big data, cloud, drones…), ils ne font que commencer. Si rien n’est fait, la chute du gratte-ciel sera mortelle. Dans le cas contraire, on s’apercevra vite qu’il ne s’agit en rien d’un immeuble, mais d’un simple trampoline. Et dans ce cas-là, l’atterrissage sera immédiatement suivi d’un… rebond. Et avec le sourire.

Sujets associés

NEWSLETTER Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS

Tous les événements

Les formations LSA CONSO

Toutes les formations

LES SERVICES DE LSA CONSO

Trouvez les entreprises de la conso qui recrutent des talents

HAYS

Ingénieur commercial ENR H/F

HAYS - 07/02/2023 - CDI - Millau

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par
LSA

ARTICLES LES PLUS LUS