Coop Alsace cherche toujours la sortie de crise

|

Le PDG du distributeur, Bruno Vincent-Genod, décrié en interne, a démissionné. Son successeur Christian Duvillet doit restaurer la confiance et garantir l'avenir de la proximité, le maillon faible de Coop Alsace.

Christian Duvillet, ex-banquier, nouveau PDG de la Coop Alsace.
Christian Duvillet, ex-banquier, nouveau PDG de la Coop Alsace.© DR

La rédaction vous conseille

LES PRIORITÉS DES NOUVEAUX DIRIGEANTS

- Restaurer la sérénité et obtenir les financements, pour investir dans les magasins et le back-office, afin d'améliorer les comptes et la rentabilité. - Nommer un directeur général en charge du management pour les magasins. - Renouer le dialogue avec les organisations syndicales. - Dégager une stratégie, notamment pour la branche proximité, en souffrance, qui représente l'essentiel des emplois et des magasins. Une alliance avec Casino est toujours à l'étude, de même que la fermeture des points de vente les plus déficitaires.

Les chiffres

6 hypers sous enseigne Leclerc 25 supermarchés, en majorité Leclerc Express 150 magasins de proximité, Coop et Point Coop 3 500 salariés 665 M E de CA, en 2010 Source : AFP

Christian Duvillet est devenu, le samedi 5 novembre, le quatrième PDG de Coop Alsace, en quatorze mois. Il succède au controversé Bruno Vincent-Genod, qui avait démissionné « avec effet immédiat » le samedi 2 novembre, cinq mois après son arrivée aux manettes de la « coopé », comme la surnomment les Alsaciens... Une instabilité qui illustre la précarité du distributeur, plombé par trois exercices déficitaires et une année 2010 douloureuse, avec une perte de près de 18 millions d'euros, pour un chiffre d'affaires de 665 millions d'euros. Selon nos informations, l'exercice 2011 devrait, lui aussi, se conclure dans le rouge vif.

Affilié à Leclerc depuis 2009, Coop Alsace voit ses six hypers et la majorité de ses 25 supermarchés, en partie renommés Leclerc et Leclerc Express, progresser, mais à un rythme moins important que son partenaire. Mais les pertes de la branche proximité, avec désormais 150 Point Coop ou Coop, plongent chaque année davantage, faute de structures et d'investissements adaptés.

Plus d'une dizaine de petits points de vente ont dû baisser leur rideau, ces derniers mois. Ce qui n'a pas manqué de soulever pétitions ou protestations là où les magasins étaient implantés. « Le problème, c'est qu'il y a plus de pétitionnaires que de clients, soupire Serge Lorentz, secrétaire général de Coop Alsace. Nous avons un vrai problème avec la proximité, un problème complexe, lié à leur emplacement, au modèle logistique... Mais il reste que ces magasins sont emblématiques de notre enseigne, et que beaucoup ont du potentiel. »

 

 

Casino à la rescousse de la proxi

 

Autant dire que le plan stratégique à moyen terme que Coop Alsace doit annoncer, « sous quinze jours à trois semaines », selon Serge Lorentz, est attendu. La coopérative planche sur plusieurs scénarios, déjà connus, mais examinés sous l'angle de la faisabilité financière. « Pour les hypermarchés, il reste du chemin à faire pour réduire les coûts de livraison, investir dans l'appareil informatique... Côté supermarchés, le gros bataillon des Leclerc Express est en ordre de marche », indique le secrétaire général.

Reste à trancher la question de l'avenir de la proximité. Le serpent de mer d'un partenariat avec Casino, dans un domaine où Leclerc manque d'expertise, ressurgit. Le basculement de 50% du parc de points de vente sous pavillon Casino est évoqué, et le distributeur stéphanois se montrerait intéressé. « Nous attendons la mise au clair sur ce sujet, lance Raphaël Guina, délégué syndical CFTC de Coop Alsace, le syndicat majoritaire. Sachant que l'autre piste étudiée serait de relancer ces magasins par nos propres moyens. » Dans tous les cas, il dit s'attendre « à de nouvelles fermetures dans les prochains mois ».

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2204

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous