Marchés

Cora/Match et Carrefour signent un accord de coopération à l’achat

|

La rumeur courait depuis des mois. Cora et Carrefour ont finalement trouvé un terrain d’entente pour s’allier aux achats.

Après le rachat de Dia, Georges Plassat, président de Carrefour, confirme avec cette alliance aux achats avec Cora qu’il compte faire la course en tête en France.
Après le rachat de Dia, Georges Plassat, président de Carrefour, confirme avec cette alliance aux achats avec Cora qu’il compte faire la course en tête en France. © © Pierre Vassal

Après l’alliance entre Auchan et Système U, puis celle entre Casino et Intermarché, tout le monde s’interrogeait notamment sur l’avenir de Cora/Match. Les enseignes du groupe Delhaize ne pèsent en effet que 3,3% de part de marché en France selon Kantar. La réponse a été donnée aujourd’hui: un accord aux achats entre Cora et Carrefour vient d’être signé.

Cet accord ne serait ni un mandat (comme Auchan/Système U), ni une centrale spécifique (comme Casino/ intermarché), mais une adhésion de Cora à la centrale de Carrefour. Ce partenariat porte sur la négociation à l’achat des produits de marques nationales et internationales, alimentaires et bazar, à l’exception des marques de distributeur, des produits élaborés par les PME et des produits frais issus des filières agricoles. Ce partenariat sera effectif dès le 1er janvier 2015. Le communiqué des 2 groupes précise également que "Carrefour et Cora / Supermarchés Match maintiennent leur politique commerciale propre, chaque enseigne définissant de manière séparée ses prix et sa politique promotionnelle". Enfin, les deux entreprises précisent qu’il n’y a aucun lien capitalistique entre elles.

Un retour aux sources

Cora France exploite 59 hypermarchés principalement dans le Nord et l’Est de la France. L'enseigne emploie 15 100 collaborateurs et réalise un chiffre d’affaires de 5 milliards d’euros en 2013. Quant aux supermarchés Match, ils exploitent 140 supermarchés dans le Nord et l’Est de la France. L'enseigne emploie 5 300 collaborateurs et réalise un chiffre d’affaires de 1,2 milliards d’euros en 2013.

Rappelons que Cora est avant tout une histoire familiale. Celle de François et Pierre Bourriez, qui se partagent depuis 2009 la direction générale. Celle de leur père, Philippe qui, durant sa longue présidence (1974-2009), aura su donner l'impulsion de la modernité. C'est lui qui, dès 1965, oriente le groupe vers le concept encore neuf d'hypermarchés.

En 1974, avec la fin du contrat de franchise liant le groupe à Carrefour depuis 1969, l'enseigne Cora prend son envol. Philippe Bouriez en organise ensuite la croissance : Radar, en 1984, puis les hypers Record, en 1989, et trois magasins Mammouth (Bresson), en 1997, passent sous le giron de Cora. L'enseigne fait même ses premiers pas à l'international (Hongrie, en 1997, Roumanie, en 2003).

Cet accord signé avec Carrefour est donc une sorte de retour aux sources pour la famille Bourriez. 

Poids des groupes de distribution en France : les chiffres

 © Source : Kantar

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter