Cora s'équipe pour livrer les DOM depuis Rouen

|

Afin d'alimenter ses magasins d'outre-mer, Cora demande à son prestataire MSL de construire une plate-forme dans la zone Rouen-Vallée de Seine.

Cora à l'initiative d'une implantation logistique en Nor-mandie, la chose paraît curieuse de prime abord. En effet, la chaîne ne dispose que de deux hypers dans la région, à Évreux (Eure) et à Rots, près de Caen (Calvados). En revanche, elle est bien implantée aux Antilles et en Guyane. C'est pour alimenter ses 17 supermarchés et ses 3 hypermarchés insulaires des DOM qu'elle a créé, il y a deux ans, Sovena, une filiale chargée du né- goce de produits à prix « rendus dédouanés ». Partenaire privi- légié de la Sovena, le groupe pa- risien de transit et de logistique MSL (Maritime Service logistique) vient d'être sollicité pour construire une plate-forme dans la zone Rouen-Vallée de Seine du Port autonome de Rouen, installée à Grand-Couronne les « pieds dans l'eau ».

3 500 conteneurs de plus

L'investissement, de 14 millions d'euros, se fera en deux phases. Avec, d'abord, un entrepôt sec à 80 % pour Cora à la fin 2005. Suivra un entrepôt frigorifique pour 2006. « En termes de rationalisation des coûts et de consolidation des flux, c'est le lieu idéal, commen-te Jean-Jacques Hindryckx, PDG de MSL. La route et le fer sont à 200 mètres de la Seine. Et Rouen, c'est le port des Antilles. Pourquoi ne pas envisager, plus tard, de capter aussi des trafics import en provenance d'Asie. » Alors que le flux de marchandises transatlantique de Cora représente déjà 8 000 con- teneurs par an, cette plate-forme devrait permettre d'emporter 3 500 unités de plus chaque année.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1881

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous