Corolle arrête la fabrication de ses poupées en France

La filiale du groupe américain Mattel transfère la production de ses deux ateliers français en Espagne. Et organise un plan de relance de ses activités.

>C'est la fin des poupées made in France ! « Nos coûts de production sont trop élevés », résume avec regret Catherine Petot, la directrice générale de Corolle. Depuis trois ans, ce fabricant de poupons, qui ont fait le bonheur de générations de petites filles, tente de résister à l'arrivée massive de poupées produites en Asie pour des coûts inférieurs de moitié. Parallèlement, la conjoncture économique, actuellement défavorable en France et dans les pays clients comme les États-Unis ou l'Allemagne, s'est traduite par une chute de 50 % au premier trimestre 2003 du carnet de commandes de la marque, qui a réalisé un chiffre d'affaires de 24,4 millions d'euros en 2002.

Près de 80 emplois supprimés

« C'est bien simple, si nous étions une PME, nous aurions déposé le bilan », conclut Catherine Petot. Mais, épaulée par sa maison mère Mattel, Corolle présente un plan de restructuration et de relance de ses activités. Ce plan prévoit l'arrêt total de la fabrication française, qui ne représentait déjà plus que 12 % de la production totale de la marque. Cette réorganisation industrielle implique la suppression d'environ 80 emplois, sur les quelque 180 salariés que compte l'entreprise. « Mais le transfert de la production en Espagne permettra une réduction de 30 % des coûts », argumente Catherine Petot.

La restructuration devrait favoriser la mise en place d'une batterie de mesures, destinées à relancer les activités de l'entreprise dès 2004. Corolle compte se mobiliser particulièrement sur la création - qui restera, elle, bien française -, la rationalisation des lignes de produits et le merchandising. Reste aux partenaires sociaux à se mettre d'accord sur les modalités du plan social.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 1815

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres