Services & Livraison

[Coronavirus] Amazon impose des restrictions sur l'envoi de produits

|

Dans une note adressée à ses vendeurs tiers aux USA et en Europe, Amazon impose des restrictions sur les catégories de produits admis dans ses entrepôts jusqu'au 5 avril 2020. La priorité va être donnée aux articles pour bébé, DPH ou l'épicerie. L'entreprise fait déjà face à des ruptures de stocks.  

[Coronavirus] Amazon impose des restrictions sur l'envoi de produits
[Coronavirus] Amazon impose des restrictions sur l'envoi de produits © © AFP

L'épidémie de coronavirus fait prendre à Amazon des mesures drastiques liées à livraison. Dans une note adressée à ces vendeurs tiers, le numéro 1 mondial de l'e-commerce impose des restrictions sur les types de marchandises qu'il transportera dans ses entrepôts jusqu'au 5 avril 2020. De même, l'offre Fulfillment by Amazon, service d'entreposage et d'expédition de produits de vendeurs tiers, ainsi que des services d'expédition de fournisseurs plus importants, est partiellement suspendu.  

Articles prioritaires

La firme de Seattle va donner la priorité aux produits ménagers de base, aux fournitures médicales et autres produits très demandés entrant dans ses centres de distribution. Cette mesure s'applique aux marketplaces des États-Unis et de l’Union européenne fait savoir Amazon en précisant que les expéditions créées avant le 17 mars 2020 seront reçues. Le but du dispositif ? Recevoir, réapprovisionner et livrer plus rapidement ces produits aux clients. La plupart des produits acceptés actuellement en entrepôt appartiennent aux catégories suivantes :

1.           Produits pour bébé

2.           Santé et Ménage

3.           Beauté et soins du corps (y compris appareils de soins du corps)

4.           Épicerie

5.           Industrie et Science

6.           Animalerie ; Articles pour animaux de compagnie

Dans son communiqué, l'entreprise constate une augmentation des achats en ligne "certains produits tels que les articles de consommation courante et les fournitures médicales sont en rupture de stock. Dans cet esprit, nous priorisons temporairement les produits de base, les fournitures médicales et les autres produits à forte demande entrant dans nos centres de distribution afin que nous puissions recevoir, réapprovisionner et livrer plus rapidement ces produits aux clients".

Cette décision n'empêche pas les vendeurs tiers de vendre leurs produits sur la plateforme et d'effectuer eux-mêmes les livraisons, précise la note. Ce sera même l'unique alternative pour les vendeurs et les distributeurs désirant continuer à offrir leurs produits non prioritaires aux clients d'Amazon au cours des prochaines semaines. 

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message