Services & Livraison

[Coronavirus] Amazon va recruter 100 000 personnes aux USA

|

Pour pallier les dommages collatéraux liés au Covid-19, le numéro un mondial de l'e-commerce a annoncé recruter 100 000 personnes aux USA pour faire face à l'afflux de commandes. Le géant va aussi augmenter les salaires des employés dans ses entrepôts, au niveau mondial.  

Le géant de Seattle a annoncé augmenter les salaires des employés dans ses entrepôts dans le monde et recruter 100 000 personnes aux Etats-Unis pour faire face à l'afflux de commandes.
Le géant de Seattle a annoncé augmenter les salaires des employés dans ses entrepôts dans le monde et recruter 100 000 personnes aux Etats-Unis pour faire face à l'afflux de commandes.

Face à l'épidémie du coronavirus Amazon s'évertue à rassurer ses employés et ses clients quant aux dommages collatéraux engendrés par le virus. Le leader du commerce en ligne se trouve en première ligne vis-à-vis de la crise sanitaire mondiale actuellement en cours. Avec au premier chef l'explosion de la demande pour les produits sanitaires, les tentatives de spéculation ou de désinformation sur ces mêmes produits.

Ce pourquoi, le géant de Seattle a annoncé augmenter les salaires des employés dans ses entrepôts dans le monde et recruter 100 000 personnes aux Etats-Unis pour faire face à l'afflux de commandes. Ces recrutements s'effectueront à temps plein ou partiel sur la chaîne logistique, pour répondre à l'augmentation de la demande. Ces créations de postes concernent à la fois les entrepôts et la livraison.

Augmentation de salaires

En outre et au niveau mondial, les salariés des entrepôts, des centres logistiques, des magasins et les livreurs du géant du commerce en ligne recevront 2 dollars, livres ou euros de plus par heure environ a indiqué la firme dans un communiqué lundi. Cette augmentation va coûter plus de 350 millions de dollars, estime la firme de Jeff Bezos. L'américain a aussi promis de verser jusqu'à deux semaines de salaire à ses employés contaminés par le Covid-19 ou placés en quarantaine. Le groupe assure aussi combattre le gonflement des prix de certains produits vendus sur sa plateforme.

L'entreprise a également créé un fonds de secours, avec une contribution initiale de 25 millions de dollars, destinés aux partenaires de services de livraison indépendants et à leurs chauffeurs, aux participants, aux employés saisonniers en difficulté financière pendant la crise sanitaire.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message