[Coronavirus] Baisse de fréquentation de 3,6% dans les centres commerciaux

Face à l’épidémie du coronavirus, le Conseil National des Centres Commerciaux chiffre à 3,6% la baisse de fréquentation de ses sites au niveau national, par rapport à la même période de 2019 selon l’indice Quantaflow. L’heure est également à l’application de mesures de protection sur sites, et d’écoute entre partenaires face à cette épreuve économique.

En concertation avec les ministères de la santé et de l’intérieur, le CNCC demande à ses adhérents d’assurer aux consommateurs l’application de mesures de protection : intensification de la désinfection des lieux de contact physique, mise à disposition de produits antibactériens et « mise en place de lieux de confinement si nécessaire ».
En concertation avec les ministères de la santé et de l’intérieur, le CNCC demande à ses adhérents d’assurer aux consommateurs l’application de mesures de protection : intensification de la désinfection des lieux de contact physique, mise à disposition de produits antibactériens et « mise en place de lieux de confinement si nécessaire ».

Avec plus de 800 sites commerciaux en France, dont un sur cinq est situé en centre-ville, le CNCC (Conseil National des Centres Commerciaux) rassemblant l’ensemble des acteurs des centres commerciaux (foncières, gestionnaires, enseignes et prestataires) se trouve, comme de nombreuses autres fédérations de commerces, concerné par l’épidémie du coronavirus. Et «prend pleinement conscience de ses responsabilités sociétales et économiques, communique-t-il ce 10 mars 2020. Demeurant ouvert au dialogue avec les autres fédérations et associations représentatives du commerce (bailleurs et/ou locataires), il a demandé à ses adhérents, en concertation avec les ministères de la santé et de l’intérieur, d’assurer aux consommateurs qui fréquentent les centres commerciaux l’application des mesures de protection indispensables ». Ceci en renforçant notamment les mesures dites « barrières » (intensification de la désinfection des lieux de contact physique, mise à disposition de produits anti-bactériens et mise en place de lieux de confinement si nécessaire).

Des mesures de soutien en matière sociale et fiscale

Les conséquences de l’épidémie sont aussi chiffrées. «Le CNCC suit au jour le jour l’évolution de l’activité des centres commerciaux. Depuis le premier cas de contamination observé en France le 25 février dernier, la baisse de fréquentation enregistrée au niveau national a été de -3,6% par rapport à la même période de l’année dernière selon l’indice Quantaflow/CNCC avec des disparités géographiques liées au niveau épidémique » précise le communiqué. Le CNCC recommande à ses adhérents bailleurs de faire preuve de vigilance et de discernement afin d’étudier, au cas par cas, les mesures appropriées, en fonction de la situation de leurs locataires. Il demande également au ministère de l’économie et des finances de mettre en place des mesures de soutien en matière sociale et fiscale ainsi que l’intervention de Bpifrance et de veiller à ce que ces mesures soient effectivement mises en œuvre. « Il s’associe au souhait des autres associations représentatives du commerce d’une intervention de l’Etat pour soutenir l’économie en général et le commerce physique en particulier en cette période de grande incertitude ».

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres