[Coronavirus] Bic ferme quatre de ses usines à l'étranger

|

Bic a annoncé que ses perspectives 2020 annoncées en février dernier n'étaient plus valables jusqu'à nouvel ordre. Le groupe français a mis en place une cellule de crise pour continuer au mieux son activité. Quatre de ses 26 usines ont été mises à l'arrêt en Inde, en Tunisie et en Equateur. 

Le groupe Bic a fermé quatre de ses usines d'instruments d'écriture à l'étranger. Ses usines françaises restent en activité.
Le groupe Bic a fermé quatre de ses usines d'instruments d'écriture à l'étranger. Ses usines françaises restent en activité.© Bic

 

Alors que Bic présentera les résultats du premier trimestre de son exercice 2020 le 23 avril prochain, le groupe français a annoncé que ses perspectives financières pour l'année 2020 n'étaient plus valables jusqu'à nouvel ordre. Communiquées début février dernier, ces prévisions tablaient sur une évolution du chiffre d'affaires du groupe (1,95 milliards d'euros en 2019) allant de -1% à +1%.

Quatre usines à l'arrêt sur 26

Le groupe, qui a mis en place une cellule de crise comprenant un représentant de chacune des fonctions clés de l'entreprise, pour évaluer au jour le jour l'évolution de la pandémie et s'assurer de la sécurité de ses salariés et partenaires. Si les équipes de Bic sont partout mobilisées pour assurer la continuité des opérations, le groupe précise que quatre de ses 26 usines ont été mises à l'arrêt.

"À ce jour, quatre usines d’instruments d’écriture ont été fermées (deux en Inde, une en Tunisie et une en Equateur), conformément aux directives reçues par les autorités locales. Nous restons proches des autorités nationales et locales, et soutiendrons leurs décisions relatives à l'évolution de l'organisation du travail", a expliqué le groupe dans un communiqué. 

La moitié du chiffre d'affaires réalisée dans les pays les plus touchés

Inquiet d'une éventuelle perturbation de sa chaîne d'approvisionnement, le groupe alerte aussi sur l'impact négatif de la crise du coronavirus sur son chiffre d'affaires, résultant notamment de la fermeture de magasins, en particulier dans la distribution traditionnelle et les magasins de proximité.

"Bic réalise environ 50% de son chiffre d'affaires aux Etats-Unis, en France, Italie et Espagne, qui sont parmi les pays les plus touchés à ce jour", précise le groupe, soulignant qu'il disposait, à la fin de la semaine dernière, d'une position  nette de trésorerie de plus de 170 millions d'euros. 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l'actualité des acteurs et les innovations produits de l'univers des 0-14 ans.

Ne plus voir ce message