[Coronavirus] Doudou et Compagnie se reconvertit dans la fabrication de masques

|

La PME bretonne Mailou Tradition, filiale du fabricant de peluches Doudou et Compagnie, a reconverti son atelier pour pouvoir fabriquer des masques en tissu. Plus de 300 masques sont produits chaque jour, à destination des professionnels de santé et des Ephad de la région de Rennes. 

Mailou Tradition, la filiale bretonne du fabricant français de peluches Doudou et Compagnie, a reconvertit son outil de production pour fabriquer des masques en tissu.
Mailou Tradition, la filiale bretonne du fabricant français de peluches Doudou et Compagnie, a reconvertit son outil de production pour fabriquer des masques en tissu.© Mailou Tradition (Doudou et Compagnie)

La mobilisation contre le coronavirus continue ! Depuis deux semaines, Mailou Tradition, PME bretonne récemment entrée dans le giron du fabricant français de peluches Doudou et Compagnie, a réorganisé sa production pour passer de la fabrication de peluches haut de gamme à celle de masques en tissu. 

Chaque jour, entre 300 et 400 masques sont fabriqués par six des salariés de la PME, soit la moitié de son effectif, réduit pour la fabrication afin de respecter les distances et consignes de sécurité. Les masques, correspondant aux normes de l'Afnor, sont destinés aux soignants et salariés des Ephad de la région de Rennes. 

Masques et doudous

De son côté, Doudou et Compagnie se mobilise également et accompagne les hôpitaux du Val d'Oise, Pontoise et Eaubonne en offrant des doudous aux enfants du personnel soignant qui se trouve aujourd'hui en première ligne pour lutter contre la pandémie. Un peu de douceur et de réconfort en ces temps de crise. 

 
 
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Recevez chaque semaine l'actualité des acteurs et les innovations produits de l'univers des 0-14 ans.

Ne plus voir ce message