Marchés

[Coronavirus] La FEEF réclame un moratoire dans les demandes de revalorisation des prix du transport et de la logistique

|

A la suite des annonces de hausses de tarifs des transporteurs de 8,5% à 25%, la FEEF appelle les entreprises de transport et de logistique à mettre en place un moratoire dans les demandes de revalorisation conjoncturelle des tarifs liée à Covid-19 et à faire preuve de responsabilité et de solidarité dans cette crise difficile pour tous les acteurs économiques.  

"Il n’est pas admissible que les transporteurs, souvent en situation de quasi-monopole sur leur marché, prennent
ce type de décision unilatérale et non contractuelle", D. Amirault (Feef).
"Il n’est pas admissible que les transporteurs, souvent en situation de quasi-monopole sur leur marché, prennent ce type de décision unilatérale et non contractuelle", D. Amirault (Feef).

Les PME s'inquiètent d'une éventuelle hausse des coûts du transport et de la logistique. "Dans ce contexte, nous sollicitons votre action pour appeler les entreprises de transport et de logistique à un moratoire dans les demandes de revalorisation conjoncturelle des tarifs liée à Covid-19 et à faire preuve de responsabilité et de solidarité dans cette crise difficile pour tous les acteurs économiques", écrit Dominique Amirault, président de la Feef  (fédération regroupant plus de 900 entreprises indépendantes ou familiales, fournisseurs du Grand Commerce)dans un courrier adressé à Elisabeth Borne, Ministre de la Transition écologique et solidaire

 
Voici le courrier transmis à Elisabeth Borne
 
Madame Elisabeth BORNE
Ministre de la Transition écologique
et solidaire
Hôtel de Roquelaure
246 Boulevard Saint-Germain
75007 Paris
Paris, le 26 mars 2020
Objet : Crise du Covid-19 – Alerte sur les hausses de tarif annoncées par les transporteurs
Madame la Ministre,
La FEEF (Fédération des Entreprises et Entrepreneurs de France) représente les PME des Territoires, fournisseurs
alimentaires et non alimentaires de la distribution.
Nous souhaitons vous alerter sur les annonces d’augmentation de tarif de plusieurs transporteurs dont nous a fait part la grande majorité de nos 1000 adhérents. Les hausses tarifaires demandées vont de 8,5% à 25% et sont souvent unilatérales (soit non négociables) et rétroactives.
Comme vous le savez, tous les acteurs de la filière alimentaire sont impactés par la crise sanitaire dans leur fonctionnement, leur organisation et leurs charges. En particulier, les PME doivent faire face à des difficultés de trésorerie et au rallongement des délais de paiement pouvant mettre en péril leur activité. Ces augmentations de tarif ne pourront donc que fragiliser davantage les PME françaises.
Ainsi, il n’est pas admissible que les transporteurs, souvent en situation de quasi-monopole sur leur marché, prennent ce type de décision unilatérale et non contractuelle.
Dans ce contexte, nous sollicitons votre action pour appeler les entreprises de transport et de logistique à un moratoire dans les demandes de revalorisation conjoncturelle des tarifs liée à Covid-19 et à faire preuve de responsabilité et de solidarité dans cette crise difficile pour tous les acteurs économiques.
Parallèlement, nous tenons à souligner notre soutien et gratitude aux collaborateurs de ces entreprises car ils sont un maillon indispensable au bon fonctionnement et à l’approvisionnement de la filière.
Dans cette perspective, nous sommes à votre écoute pour échanger ensemble plus avant et vous prions de croire, Madame la Ministre, à l’expression de notre haute considération.
Dominique Amirault
Président
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter