[Coronavirus] La FFA (Fédération Française de l’Apéritif) lance le click & collect

|

Pour faire face à la crise sanitaire, la FFA (Fédération Française de l’apéritif) lance une application de livraison et de click & collect à Paris.

La Fédération Française de l'Apéritif a rouvert ses boutiques parisiennes et propose le click and collect.
La Fédération Française de l'Apéritif a rouvert ses boutiques parisiennes et propose le click and collect.© FFA (Fédération Française de l'Apéritif)

La FFA (Fédération Française de l’Apéritif), enseigne dédiée aux produits apéritifs "made in France", a mis en place une application de livraison et de click and collect à Paris https://bit.ly/FFA-RetraitouLivraison. Les parisiens peuvent désormais passer commande, payer en ligne et choisir d’être livrés à Paris et sur une partie de la petite couronne, ou de récupérer leur commande dans l’une des deux boutiques parisiennes rue du Paradis dans le 10ème arrondissement et rue des Dames dans le 17ème arrondissement, de 14h30 à 20h30. Les commandes sont dans des sacs scellés et déposés devant les portes. Au sein de la boutique, les gestes «barrière» sont respectés (une seule personne à la fois dans le magasin, port de gant pour le vendeur qui seul manipule les produits, désinfection du terminal de paiement entre chaque passage).

Opération «1 sandwich pour 1 soignant»

"Après avoir fermé les deux premières semaines de la crise pour comprendre les nouvelles règles, nous nous sommes remis en ordre de marche, indique Paul-Antoine Solier, l’un des trois co-fondateurs. Nous avons rouvert nos deux boutiques parisiennes et lancé cette application. La commande est prête en 30 minutes. Nous avons du stock en produits secs et les livraisons de charcuterie continuent. C’est l’avantage de proposer des produits made in France". Il note un ticket moyen en croissance de 50% avec une hausse des commandes de vins et de planches de charcuterie. « Beaucoup de gens commandent aussi pour offrir à leurs amis », ajoute-t-il. Mais aussi aux soignants. La FFA a lancé, en effet, l’opération “1 sandwich pour 1 soignant“ sur sa nouvelle application. Pour 2€, les clients peuvent choisir d’offrir un sandwich à un soignant. Déjà plus de 200 sandwichs ont été livrés fin de semaine dernière à Bichat ou à l’hôpital la Salpêtrière. "L’opération cartonne, se réjouit Paul-Antoine Solier. C’est un geste pour les soignants. Il y a d’autres initiatives similaires dans le quartier et cela fait aussi repartir l’activité de nos boulangers". Une opération bien relayée auprès de la communauté de l’enseigne très active sur les réseaux sociaux et qui compte 130000 fans sur Facebook et 20000 abonnés sur Instagram.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter