[Coronavirus] Le Conseil National des Centres Commerciaux ferme ses sites et prône la solidarité

Prenant acte de l’annonce du Premier Ministre faite le 14 mars, le CNCC annonce la fermeture des magasins en centres commerciaux - hors commerces  exemptés - jusqu’au 15 avril 2020. Face au « quasi-arrêt de sa filière » ; il appelle aussi l'ensemble des parties prenantes des centres commerciaux à la solidarité. Marques Avenue est le premier groupe à acter ces décisions par communiqué.

Le Groupe Marques Avenue a été parmi les premiers gestionnaires de centres commerciaux – en l’occurrence d’outlets – à communiquer suite aux annonces du Premier Ministre, le samedi 14 mars. Annonçant que l’ensemble des centres et villages Marques Avenue et Quai des Marques seraient fermés dès le dimanche 15 mars. [Photo : Marques Avenue A 13 à Aubergenville (78) ]
Le Groupe Marques Avenue a été parmi les premiers gestionnaires de centres commerciaux – en l’occurrence d’outlets – à communiquer suite aux annonces du Premier Ministre, le samedi 14 mars. Annonçant que l’ensemble des centres et villages Marques Avenue et Quai des Marques seraient fermés dès le dimanche 15 mars. [Photo : Marques Avenue A 13 à Aubergenville (78) ]© D.B.

Par communiqué du 16 mars 2020, en matinée, le Conseil National des Centres Commerciaux (CNCC) déclare « prendre acte de l’annonce du Premier Ministre faite le 14 mars. [Nos] adhérents ont mis en œuvre sans délai les arrêtés pris par le Ministère des solidarités et de la santé procédant à la fermeture des magasins en centres commerciaux hors commerces  exemptés  jusqu’au 15 avril 2020 ». Marques Avenue est le premier groupe a acter ces décisions par communiqué.

Garantir l’accès aux commerces exemptés

Plus précisément, « tous les acteurs de la filière des centres commerciaux (locataires, propriétaires, gestionnaires et prestataires ainsi que tous leurs salariés) comprennent cette décision de santé publique. Tous les moyens ont été mis en œuvre pour garantir l’accès aux commerces exemptés dans les centres commerciaux et ce, dans les meilleures conditions ».

Appel à la solidarité

Et de souligner que « dans une telle situation synonyme de quasi-arrêt de l’activité, toute la filière est aujourd’hui lourdement impactée. Le CNCC appelle l'ensemble des parties prenantes des centres commerciaux à la solidarité ». Répondant à l’appel pressant de plusieurs fédérations de commerce, avant même le tournant historique du confinement décidé ce week-end par les autorités, le CNCC recommande à ses adhérents bailleurs qui rencontrent également de grandes difficultés de prendre, à titre exceptionnel, les deux grandes mesures suivantes.

Mensualisation des loyers et suspension de la mise en recouvrement en avril

Ces deux mesures sont d’abord la mensualisation des loyers et charges facturés au titre du deuxième trimestre. Et d’autre part la suspension temporaire de la mise en recouvrement des loyers et charges du mois d’avril, dans l‘attente des décisions qui seront prises par le gouvernement d’ici au 15 avril.

Mesures de soutien du gouvernement attendues

Le CNCC appelle, enfin, « le gouvernement à confirmer les mesures de soutien déjà annoncées et à mettre en œuvre dans les délais les plus brefs au bénéfice de l’ensemble des acteurs de la filière des centres commerciaux des mesures fortes d’ordre budgétaire, fiscal, social et bancaire ». Dans la droite ligne du lobbying qu’il a toujours légitimement mené sur son «industrie », le CNCC souligne « la contribution économique et sociale majeure du commerce physique à la nation et à ses territoires et rappelle qu'il n'est pas traité de manière équitable avec les autres formes de commerce qui ne sauraient bénéficier d'un report des flux d'achat sans contribuer fortement à l’effort national demandé ». Le CNCC demande à tous ses adhérents de prendre le plus grand soin de leurs collaborateurs et de leurs familles en cette période d’épidémie.

Marques Avenue premier à réagir

En répercutions de cette conjoncture inédite dans l’histoire de l’économie – et dans l’Histoire tout court – les foncières sont évidemment toutes mobilisées dans cette gestion de crise, si l’on en juge par l’agenda de leurs patrons avec lesquels plusieurs de nos rendez-vous LSA ont été différés. A l’heure où nous bouclions ces lignes, seul le Groupe Marques Avenue avait officiellement réagi, dès samedi. Sous la signature de Zakari Leriche, directeur général du groupe, on lit que «suite aux annonces du Premier Ministre ce samedi 14 mars, et notamment au passage de la France au stade 3 de l’épidémie de Covid-19, nous nous devons d’acter un certain de nombre de mesures afin de nous conformer aux directives du gouvernement. De fait, l’ensemble des centres et villages Marques Avenue et Quai des Marques seront fermés dès demain, dimanche 15 mars. Je précise que cette mesure s’applique non-seulement aux visiteurs mais également aux différents personnels ». Conscient des difficultés que cela va inévitablement entraîner, Zakari Leriche tient à souligner « qu’il s’agit d’une situation exceptionnelle à laquelle nous devons faire front tous ensemble. Soyez bien sûrs que nos équipes Marques Avenue restent mobilisées dans cette période et nous ne manquerons pas de vous tenir régulièrement informés de tout nouveau développement ».

 

 

 

 

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter