[Coronavirus] Le département de l’Aisne interdit la vente à emporter d’alcool

|

Le département de l’Aisne vient de publier un arrêté à effet immédiat : la vente à emporter d’alcool des catégories 3 à 5 sont interdites jusqu’au 31 mars 2020. La raison ? Eviter les violences conjugales lors du confinement. Quelles boissons et quels points de vente sont concernés?  

La VAE est interdite s'agissant des alcools dans le département de l'Aisne.
La VAE est interdite s'agissant des alcools dans le département de l'Aisne.

Le département de l’Aisne vient de publier un arrêté - retrouvez-le en intégralité en bas de cet article - à effet immédiat : la vente à emporter d’alcool des catégories 3 à 5 sont interdites jusqu’au 31 mars 2020. La vente à emporter (VAE) concerne tous les établissements qui vendent des boissons alcoolisées à emporter (épiceries, hyper et supermarchés, caves à vin...) et les catégories 3 et 5 recouvrent toutes les catégories d’alcool (voir détail ci-dessous). Cette décision est une première dans le cadre de l’épidémie du Covid-19. De fait, les médias se sont fait l’écho d’une hausse inquiétante du cas de violences intrafamiliales, du au stress que génère le confinement. Reste que si l’abus d’alcool peut être l’une des causes de ces violences, elle n’est pas la seule. Nombreux sont les Français à apprécier un verre de vin, de bière ou un apéritif pendant cette période de confinement forcé. Une telle mesure prise ailleurs serait très impopulaire. L’arrêté pris dans l’Aisne sera un test pour savoir si les violences conjugales ou intrafamiliales auront chuté entre le 24 mars et le 31 mars.

Les différentes catégories de boissons

Catégorie 1 : regroupe les boissons sans alcool

  •   Eaux minérales ou gazéifiées. 
  •   Jus de fruits ou de légumes non fermentés ou n’ayant pas plus de 1,2° d’alcool à la suite d’un début de fermentation. 
  •   Limonades, infusions, sirops, lait, café, thé, chocolat.

Catégorie 2 et 3 (regroupées depuis 2016): 

  • Vin, bière, cidre, poiré, hydromel
  • Vins doux naturels.
  • Crème de cassis et jus de fruits ou de légumes fermentés comportant jusqu’à 3° d’alcool.
  • Les vins de liqueur, les apéritifs à base de vin et les liqueurs ne titrant pas plus de 18° d’alcool pur.

Catégorie 4 :

  •   Rhums, tafias, eaux de vie.
  •   Alcools provenant de la distillation des vins, cidres, poirés ou fruits, et ne supportant aucune addition d’essence.
  •   Liqueurs édulcorées au moyen de sucre, de glucose ou de miel à raison de 400 g/l au minimum pour les liqueurs anisées et de 200 g/l au minimum pour les autres liqueurs et ne contenant pas plus de 1/2 g/l d’essence.

Catégorie 5 :

  • Gin, vodka, whisky et autres

Source : site du ministère de l’Intérieur

Voici l'arrêté :

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message