[Coronavirus] Les commerces de bouche passent à la vente en ligne avec Ollca

|

Dossier Près de 500 commerces de bouche ont choisi la solution Ollca pour développer la vente en ligne et la livraison. Un pari judicieux avec la crise sanitaire qui leur permet de doper leur chiffre d’affaires.

Librefruit a opté pour ce site développé par Ollca, et revendique + 15 % de CA sur le mois de mars grâce à ce canal.
Librefruit a opté pour ce site développé par Ollca, et revendique + 15 % de CA sur le mois de mars grâce à ce canal.

Nathalie Dezitter, gérante d’un magasin multifrais de 800 mètres carrés implanté à Saint-Marcel, dans l’Eure, a eu le nez fin. Fin février, après de longs mois de réflexion, elle met en place un site marchand pour son magasin Librefruit : « Je constatais la montée du drive et sa praticité en tant que cliente. Je voulais proposer ce service à ma clientèle », avance-t-elle. Mais pas facile de se lancer dans la vente en ligne… C’est pourquoi Nathalie Dezitter a voulu privilégier une solution « clé en main » : « Avec Ollca, je dois simplement entrer le prix de mes produits, raconter l’histoire et la particularité de mon magasin qui vend des produits frais plutôt haut-de-gamme, et j’envoie des photos si j’ai des nouveautés », explique-t-elle, satisfaite. Elle rémunère la solution chaque mois, à prix fixe, sans commission sur les ventes.

Démarrage en trombe

Aux premiers jours, quelques habitués ont testé sa boutique en ligne, qui est disponible aussi via sa page Facebook grâce au bouton « acheter » qui renvoie à son site. Rapidement, avec la crise liée au Covid-19, les commandes ont monté à plusieurs dizaines par jour « Avec le coronavirus, j’ai un peu moins de clients en magasin mais ils achètent plus donc mon chiffre d’affaires se maintient. Avec la vente en ligne, c’est un plus sur mon CA de l’ordre de + 15% à + 20 % pour le mois de mars », évalue-t-elle. Des propos confirmés par Antoine Duhoux, cofondateur de la solution née en 2017 : « Les consommateurs stockent davantage, on a vu des commandes chez des bouchers atteignant 400 à 500 euros », indique-t-il.

+ 655 % de chiffre d’affaires total

La plateforme a constaté une augmentation de +655% de CA apporté aux artisans et commerçants pour la première semaine de confinement sur l'ensemble des régions dans lesquelles Ollca est implantée (Paris, Lyon, Bordeaux, Lille, Rennes, Montpellier…). De plus, une augmentation de +642% de CA a été constatée entre le mois de février et mars 2020.

La solution, spécialisée dans la digitalisation des commerces de bouche, a mis en place des rotations au sein de ses équipes pour répondre au pic de demandes coté commerçants : « Nous avons nous aussi accélérer nos process  pour répondre aux nombreuses sollicitations. Nous sommes maintenant capable de développer des boutiques en ligne en moins de 72 heures », promet Antoine Duhoux.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nos formations

X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message