[Coronavirus] Monkey Locky rend ses consignes connectées gratuites pour les personnels soignants

|

Dossier La start-up Monkey Locky met son réseau de consignes connectées, sécurisant et simplifiant les échanges de clés, à disposition gratuite du personnel soignant des hôpitaux, des personnes âgées ou vulnérables confinées, voire des policiers également très mobilisés, pour que leur famille, ou des tiers, fassent leurs courses et les déposent à domicile.

Carrefour compte, à ce jour, une centaine magasins équipés (formats Carrefour Market, Carrefour City, Carrefour Express, Carrefour Bio et drive). Le partenariat avec Monkey Locky table sur plus de 150 magasins dotés de consignes à terme.
Carrefour compte, à ce jour, une centaine magasins équipés (formats Carrefour Market, Carrefour City, Carrefour Express, Carrefour Bio et drive). Le partenariat avec Monkey Locky table sur plus de 150 magasins dotés de consignes à terme.© Monkey-Locky

La rédaction vous conseille

Rendre l’usage de ses consignes électroniques de dépôt de clés gratuit pour les personnes aux premières lignes de la lutte contre le coronavirus. Ou à celles recluses par la pandémie. Il ne manque à cette initiative solidaire de Monkey Locky - … qu’un peu de publicité et de bouche-à-oreille pour la faire connaître aux intéressés ! Alors, que les lecteurs de cet article n’hésitent pas à en parler dans leur entourage, s’ils connaissent des personnes concernées ! Qui ? «Tout le personnel soignant des hôpitaux, qui, en plus d’être mobilisé plus que jamais doit aussi gérer la garde des enfants et l’organisation des achats nécessaires à leur quotidien, répond Leïla Nciri, cofondatrice de Monkey Locky. Mais aussi de nombreuses personnes âgées ou vulnérables ne pouvant pas - ou ne devant plus, du tout - sortir de chez elles, compte-tenu des consignes de limitation de nos déplacements au strict minimum ». Et comment Monkey Locky participe-t-il aux nombreux élans de générosité qui s’organisent pour aider ces personnes dans leur quotidien ? «En rendant l’usage de nos consignes connectées gratuit pour toutes ces personnes et leur entourage, continue Leïla Nciri. Que ce soit leur famille, amis, proches, les aides à domicile, les services de livraison de course sur le pas de la porte… Et même les intervenants de services médicaux, les besoins sont nombreux  ».

Des clés…. sous clé d’un casier à code secret !

Comment ça marche ? Grâce à la solution Monkey Locky qui réinvente en version 2.0 le bon vieux principe de la remise de clés à des tiers, en remplaçant le «sous le paillasson » par… des casiers à codes ! Principe : le propriétaire des clés réserve un casier dans la consigne de son choix, les y dépose, et se trouve muni d’un code secret de déverrouillage, qu’il peut partager avec la ou les personnes qui doivent accéder à son logement. Des tiers pourront ainsi suppléer à la mobilisation des personnels soignants ou à l’immobilisation des personnes âgées ou vulnérables en trouvant leurs clés disponibles à toute heure, pour faire leurs courses à leur place, et ensuite les déposer  à leur domicile. Même en leur absence !

Une centaine de Carrefour équipés

A ce jour Monkey Locky (créé en 2016), en plein développement de son parc, compte déjà quelques 130 consignes installées sur Paris, Lyon, Bordeaux, Nice et Nantes. Une consigne rassemblant une quinzaine de casiers, elles sont majoritairement présentes dans des commerces alimentaires, puisque suite à des tests entrepris dès 2017, Carrefour compte, à ce jour, une centaine magasins équipés (formats Carrefour Market, Carrefour City, Carrefour Express, Carrefour Bio et drive). Le partenariat tablant sur 150 magasins dotés, et au-delà à terme. Monkey Locky installe aussi ses consignes dans des bars, cafés, restaurants, et hôtels du réseau Louvre Hotels Group (Première Classe, Kyriad, Golden Tulip, Kyriad Prestige, Royal Tulip). Et compte aussi une consigne dans le centre commercial Beaulieu de Nantes, qui présage de développements futurs dans d’autres lieux de shopping… 

Les hôpitaux Bichat et Bretonneau dans l’aire de Carrefour City

LSA a interrogé Ali Darani, gérant d’un Carrefour City équipé, depuis un an, de casiers de consigne, avenue de Saint-Ouen dans le 17e arrondissement de Paris, sur l’initiative de Monkey Locky. Nul doute que tous les autres dirigeants de magasins équipés, statistiquement proches d’hôpitaux - ou comptant à coup sûr des clients senior à portée de service – n’accueillent aussi favorablement ce service citoyen. «Nous avons effectivement les hôpitaux Bichat et Bretonneau dans notre environnement proche, indique Ali Darani. Et œuvrons déjà dans l’aide aux personnes, en livrant gracieusement nos clients les plus âgés les après-midi, où nous sommes moins retenus qu’en matinées en magasins par la réception des marchandises ».

Installer des affichettes

Monkey Locky donne ainsi un rebond citoyen inédit à un service initialement inventé pour résoudre le problème de mise à disposition de clés, lors d’hébergement d’amis, de locations saisonnières, de recours d’aides à domicile, d’accès aux corps de métiers pour travaux ou réparation, de visites d’appartements par agents immobiliers, de prêt ou location de véhicules, etc… Après avoir entré son adresse, sélectionné le lieu de dépôt, et y avoir laissé ses clés, le client suit en temps réel et contrôle à distance l'accès à son casier. Chaque consigne a un écran contrôlant la quinzaine de casiers accessibles par code à 6 caractères. Dans sa version payante ledit client peut choisir une tarification à la carte : 4,90 € le premier jour, puis 2,50 € par jour supplémentaire. Ou bien s’abonner à 22,90 € le mois, avec libre réservation. Monkey Locky annonce déjà 8 000 inscrits (principalement sur Paris, Lyon et Bordeaux) et revendique plus de 53 000 réservations cumulées depuis 2017. Les policiers, eux aussi réquisitionnés dans la gestion de la pandémie, ainsi que leur famille pourraient entrer dans le «cercle vertueux » de l’aide à l’entraide proposée par Monkey Locky. Reste à faire savoir aux populations concernées que ce service existe. Suggestion de LSA, les responsables de magasins hyper-mobilisés par leur tâche quotidienne face à des clients eux-mêmes en état de stress, n’ont pas forcément le temps d’installer des affichettes. Mais Monkey Locky pourrait les pré-éditer et leur transmettre par mail pour qu’ils les impriment et les disposent à la vue de leurs clients. Une autre «bonne vieille méthode » qui pour le coup reste efficace pour donner de l’audience à une initiative des plus louables.

Un écran, une consigne à codes, quinze casiers accessibles

 

 

 

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque semaine l’actualité des équipements et technologies pour le magasin et de la supply chain des distributeurs.

Ne plus voir ce message