[Coronavirus] Nous anti-gaspi limite les pertes des producteurs

|

Le réseau d’épiceries Nous anti-gaspi se mobilise en cette période de crise. Il a décidé de racheter les produits invendus, à destination des restaurants et des marchés, aux fournisseurs dans le besoin et maintient l’ouverture de ses 8 magasins.  

Le magasin Nous anti gaspi du 19ème arrondissement de Paris
Le magasin Nous anti gaspi du 19ème arrondissement de Paris

Nous anti-gaspi ne baisse pas les bras et a décidé de venir en aide aux producteurs et fournisseurs livrant les marchés et la restauration. En effet, le réseau se donne pour mission de lutter contre le gaspillage de tonnes de produits. Avec l’annonce du gouvernement de fermer les marchés et les restaurants, le volume de produits invendus restés sur les bras des producteurs s’est fortement accru. Le réseau indique que Rungis a perdu la quasi-totalité de sa clientèle issue de la restauration et des cantines. Ainsi les équipes ont décidé de racheter à prix juste ces denrées aux fournisseurs et producteurs. En moyenne, avec son positionnement, chaque épicerie sauve 30 à 40 tonnes de produits invendus par mois. Par ailleurs, le réseau maintient l’ouverture de ses huit boutiques et a mis en place des dispositifs exceptionnels : des paniers à tarifs réduits destinés au personnel soignant et médical, mais également des plages horaires réservées pour les personnes âgées.

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits bio et responsables, alimentaires et non alimentaires.

Ne plus voir ce message