[Coronavirus] Un pic de trafic supérieur à la semaine du Nouvel an pour l'alimentaire

|

Le paneliste IRI a confié en exclusivité à LSA les chiffres de fréquentation dans les commerces alimentaires de la semaine du 9 mars 2020. Les magasins de proximité sont ceux qui profitent le plus de "l'effet coronavirus".

CORONAVIRUS
CORONAVIRUS© 123rf

La ruée vers les commerces alimentaires, avec l'épidemie du coronavirus, est maintenant chiffrée. Le paneliste IRI a en effet analysé les pics de fréquentations de ces magasins durant la semaine 11, qui a démarré le lundi 9 mars 2020 et s'est achevé avec la décision du gouvernement de fermer bon nombre de commerces.

Panier moyen en hausse de 31 %

Dans le détail, il note un trafic en hausse de 7% dans les supers et les hypermarchés. Cette augmentation est à corréler avec des achats bien plus importants. En effet, le panier moyen des consommateurs a bondi de 31 %, le secteur des PGC réalisant une hausse de CA de 40 % pour cette seule semaine! "On remarque un trafic supérieur à la semaine du Nouvel an" analyse le spécialiste.

Les commerces de proximité gagnants

Coté circuits, plus la surface de vente est petite, plus son trafic s'est accru, peut-on dire en résumé. Les magasins de proximité bénéficient en effet d'un indice de 110 quand les plus gros hypers (supérieurs à 7500 mètres carrés) sont "seulement" à un indice 103. 

Détail des chiffres d'IRI

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter