Cosmétiques : le Parlement européen veut une interdiction mondiale des tests sur les animaux [vidéo]

|

VIDÉO

80% des pays à travers le monde pratique encore les tests sur les animaux.
80% des pays à travers le monde pratique encore les tests sur les animaux.© 123rf/artfully

Le 20 février 2018, la commission environnement du Parlement européen a adopté une résolution pour demander d’ici 2023 d’interdire mondialement l’expérimentation animale dans les cosmétiques. « La résolution appelle l’Union européenne  à promouvoir une interdiction mondiale dans le cadre des Nations unies et à s’assurer que ses propres interdictions ne soient pas minimisées par les accords commerciaux en cours et par les règles de l’Organisation mondiale du commerce », explique le Parlement européen sur son site internet.

Miriam Dalli, députée démocrate socialiste maltaise et co-rapporteur du Parlement sur ce dossier, souligne : « nous avons déjà prouvé qu’une interdiction pouvait fonctionner. C’est le bon moment pour agir. » En effet, l’Union européenne a interdit les tests sur les animaux et cela n’a pas eu d’impact négatif sur le développement de l’industrie cosmétique. « L’Europe est le premier marché mondial des cosmétiques et le secteur cosmétique européen représente 2 millions d’emplois », rappelle le Parlement. Cette résolution reflète les opinions des citoyens européens. En effet, selon un sondage eurobaromètre de 2016, 89% d’entre eux pensent que l’Union européenne devrait en faire davantage pour sensibiliser sur l’importance du bien-être animal au niveau international.

Et le combat est loin d’être gagné : 80% des pays à travers le monde pratiquent encore les tests sur les animaux. En Chine, c’est même une obligation. Rappelons qu’en Europe, les tests sur les animaux sont interdits dans l’UE depuis 2004 pour les produits finis tels que les produits cosmétiques et depuis 2009 pour les ingrédients qui les composent. Depuis 2009, il est également interdit de commercialiser dans l’UE des produits cosmétiques contenant des ingrédients ayant fait l’objet d’essais sur les animaux.Pour les effets les plus complexes sur la santé humaine, l’entrée en vigueur de l’interdiction de mise sur le marché a pris effet en 2013.Cela fait donc 5ans que l'expérimentation animale est totalement interdite en Europe.

Le Parlement européen explique sa démarche dans une vidéo:

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Recevez chaque semaine l’actualité des secteurs Droguerie, Parfumerie et Hygiène.

Ne plus voir ce message