Marchés

Cosmétiques pour bébé : l’Académie nationale de médecine défend le principe de précaution

|

Dans le débat sur la toxicité des cosmétiques pour bébé, « le principe de précaution ne saurait justifier une attitude systématiquement alarmiste » a précisé l’Académie nationale de médecine. Elle recommande cependant de « limiter le plus possible le nombre d’ingrédients entrant dans la composition des produits utilisés chez les nourrissons et les jeunes enfants »

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter