Equipmag 2014

Coup d’accélérateur pour le déploiement de consignes automatiques

|

Le réseau Packcity annonce de nouvelles installations en centre commercial.  Ces consignes permettent aux acheteurs en ligne d’y retirer leurs colis à l’heure de leur choix, ou de retourner leurs commandes.

Les consignes automatiques sont installées près des zones de flux, ici près d'une ligne de caisses d'un hypermarché.
Les consignes automatiques sont installées près des zones de flux, ici près d'une ligne de caisses d'un hypermarché.

Les installations de casiers de retrait automatiques de commandes e-commerce se multiplient. L’opérateur Packcity vient en effet d’annoncer l’installation d’unités dans deux nouveaux centres commerciaux, tandis que « le maillage des principales agglomérations françaises se poursuit », annonce l’opérateur dans un communiqué.

En ce mois de septembre, « c'est désormais au tour des habitants de Suresnes (92), Versailles (78), du 18ème arrondissement de Paris et de l'agglomération lilloise de profiter des livraisons de leurs achats e-commerce dans des casiers de retrait Packcity », poursuit le communiqué.

De nouvelles installations ont eu lieu dans les centres commerciaux de la foncière Klépierre, Mérignac Soleil et Grand Vitrolles, après les centres Créteil Soleil, Qwartz (Altarea Cogedim) et L'Ilo (Immochan) en début d'année.

60% des colis retirés le jour-même

Selon  Neopost ID, l’un des fondateurs de Packcity, les résultats des premiers pilotes de consigne automatique, fin 2013, en partenariat avec Relais Colis, dans quelques Monoprix parisiens et dans les centres de Créteil, Qwartz (Villeneuve-la Garenne) et L'Ilo (Epinay-sur- Seine) démontrent l’intérêt des clients pour ce nouveau type de service.

« Les résultats du pilote sont très convaincants : 60% des colis sont retirés le jour même. La phase pilote a notamment permis de démontrer que ces points de retrait automatiques sont très faciles d'accès pour le consommateur, apportant ainsi un flux supplémentaire de visiteurs et de clients potentiels aux sites qui les hébergent », affirme la société.

SMS et code

Pour mémoire, ces consignes, situées dans des lieux à forte fréquentation et faciles d'accès,  donnent aux acheteurs en ligne, majoritairement actifs et mobiles, la liberté de retirer leurs colis dans le point de retrait en libre-service de leur choix, à l'heure qui les arrange, puisque ces sites sont accessibles durant une plage horaire étendue.   

Le destinataire reçoit un code de retrait unique par e-mail ou SMS lorsque son colis est mis à disposition dans un des casiers de la consigne Packcity choisie. Il lui suffit ensuite de se rendre à la consigne, de taper le code de retrait sur l'écran du terminal et le casier s'ouvre automatiquement. Packcity permet également aux clients d'effectuer des retours d'achats en ligne, avec une procédure identique.  

Concurrence en vue

« C'est une nouvelle étape dans le développement de Packcity à l'échelle nationale, annonce François Castano, président de Packcity France. Depuis les premières installations en Ile-de-France fin 2013, notre souhait était de rapidement pouvoir proposer Packcity dans d'autres agglomérations françaises. Nous nous réjouissons donc de ces nouvelles installations qui sont les premières d'une série d'installations à venir sur le territoire national d'ici fin 2014.»

Déjà très développé dans les pays anglo-saxons ou les pays de l’est, le retrait en consignes automatiques s’affirme comme l’une des tendances de l’année en France, qui voit débarquer un autre opérateur, In Post, qui souhaite positionner ses casiers de retrait devant les entrées des magasins, notamment. Un premier « deal » avec Casino et Leader Price est dans les tuyaux, comme l’avait annoncé LSA.fr.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez tous les quinze jours l’actualité des centres commerciaux et foncières, surfaces commerciales, artères commerçantes et centres-villes.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA