Boissons

Comment se porte le marché des boissons ? Quelles sont les nouveautés ? Eaux, sodas, jus, bières, liqueurs, alcools, vins et spiritueux... Retrouvez les dernières tendances du rayon Boissons.

Coup d'arrêt en volume pour les liquides

LES BRSA MARQUENT LE PAS

Le marché des BRSA gazeuses, non gazeuses, des bières et cidres en hypers et supermarchés, en cumul annuel mobile arrêté à fin 2011 et en cumul courant arrêté à fin février 2012 - Évolution (%) vs n - 1 (Source : SymphonyIRI).
 

 

Il y a bien longtemps que les acteurs des boissons sans alcool n'avaient pas connu d'aussi piètres performances. En volume, la chute sur les deux premiers mois de l'année s'établit à 1,7%, compensée par la croissance en valeur (+ 2,9%), portée par la répercussion des taxes. Les BRSA gazeuses paient le plus lourd tribut avec, fait notable, - 5% en volume pour la catégorie majeure, les colas. Les BRSA non gazeuses s'en sortent mieux, avec toujours de belles performances pour les boissons à base de thé, les boissons aux fruits plates et les boissons énergétiques. Bonne tenue aussi des eaux, tout spécialement pour les eaux plates nature, qui se maintiennent en valeur comme en volume, confirmant la tendance de 2011. Même constat du côté des bières, qui continuent de se valoriser avec d'un côté, le dynamisme des bières de spécialités et des bières spéciales blondes et, de l'autre, la chute continue des bières de luxe, des panachés et des bières sans alcool.

 

LES ALCOOLS PLONGENT

Le marché des spiritueux et champagnes en hypers et supermarchés, en cumul annuel mobile arrêté à fin 2011 et en cumul courant arrêté à fin février 2012 - Évolution (%) vs n - 1 (Source : SymphonyIRI).
 

Après un bilan 2011 honorable, spiritueux et champagnes vivent un début d'année difficile, avec un repli en volume de 4,2% en Cam à fin février 2012. En cause ? L'effet taxe, conjugué à la conjoncture économique et à l'attentisme traditionnel en période post-électorale. Les apéritifs enregistrent le plus fort recul. Seuls les vermouths et apéritifs à base de vin ressortent en positif. Du côté des alcools et des liqueurs, les chiffres sont aussi moroses, avec, pour le poids lourd du secteur, le whisky, un retrait inhabituel de 2,1% en volume, mais une progression en valeur. Rhums, punchs et cocktails restent positifs en volume et en valeur. Mousseux et champagnes sont quant à eux dans le rouge, même si les vins effervescents ne s'en sortent pas trop mal en valeur.

 

La vague rose

Les ventes de vin par familles à fin 2011 et évolution vs 2010 (Source : SymphonyIRI).
 


 

En forte croissance, les ventes de rosé s'arrogent désormais 27% de part de marché en volume et 23% en valeur. Tendance positive aussi, dans une moindre proportion, pour les vins blancs. Toujours largement dominantes, les ventes de vin rouge sont à nouveau en recul en volume, mais progressent en valeur, signe de sa valorisation.

 

La percée continue des Bag-in-box

Évolution des ventes moyennes hebdomadaires par magasin, en litres, entre 2005 et 2011 (Source : SymphonyIRI).

Le succès du Bag-in-box ne se dément pas. Avec une progression de 9,2% vs 2010, ce conditionnement représente 30% des ventes en volume du linéaire en 2011.

 

Les AOP en grande forme

Les ventes de vins effervescents par familles à fin 2011 et évolution vs 2010 (Source : SymphonyIRI).


 

Tout juste stable en volume en 2011, le marché des vins effervescents a été tiré par les AOP, hors champagne, de type Crémant d'Alsace, Clairette de Die, Crémant de Loire, et par les effervescents étrangers.

 

Baisse générale en volume

Les ventes de champagne par familles à fin 2011 et évolution vs 2010 (Source : SymphonyIRI).
 

Pas vraiment à la fête l'an dernier, les ventes de champagne enregistrent une baisse généralisée, qu'il s'agisse des MDD, des autres marques ou des marques nationales. En valeur, seules ces dernières tirent leur épingle du jeu.

1 724,42 M € Le chiffre d'affaires des boissons alcoolisées et non alcoolisées en hypers et supermarchés, en cumul courant à fin février 2012.
+ 1,6% L'évolution en valeur vs 2011
- 2,5% L'évolution en volume vs 2011
+ 4,1% L'évolution des prix volume vs 2011

Source : SymphonyIRI

Les vins tranquilles poursuivent leur valorisation

Les ventes de vins tranquilles en grande distribution (hors HD) [Source : SymphonyIRI, élaboration France Agrimer, CAM à fin 2011]
+ 0,2% L'évolution en volume, à 9,6 M hl
+ 2,1% L'évolution en valeur, à 3,6 Mrds €
38% La part de marché, en volume, des vins tranquilles sous MDD

Les effervescents à la fête...

Les ventes de vins effervescents en grande distribution (hors HD) en 2011[ Source : SymphonyIRI, élaboration France Agrimer, CAM à fin 2011]
+ 0,1% L'évolution en volume, à 172,4 M de cols
+ 2,4% L'évolution en valeur, à 1,3 Mrd €
7,8 € Le prix moyen de vente

... Les champagnes à la peine

Les ventes de champagne en grande distribution (hors HD) en 2011 [Source : SymphonyIRI, élaboration France Agrimer, CAM à fin 2011]

- 3,6% L'évolution en volume, à 48,3 M de cols
+ 1,4% L'évolution en valeur, à 909 M €
18,84 € Le prix moyen de vente, à + 5,14%

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message