Coupe du Monde : Orange, Intermarché et Adidas décrochent la palme des publicités les plus chères

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le Mondial de football a généré 128,3 millions d'euros de recettes brutes pour les chaines qui ont diffusé la compétition, TF1 et Being, dont 10% rien que pendant la finale France-Croatie le 15 juillet dernier. Parmi les quelque 200 annonceurs en télé, Orange, Intermarché et Adidas ont signé les plus gros chèques pour leur spot.

La publicité d'Intermarché, diffusée pendant la demie finale France-Belgique, a été facturée 645 150 euros brut
La publicité d'Intermarché, diffusée pendant la demie finale France-Belgique, a été facturée 645 150 euros brut

La Coupe du monde de football en Russie n’en finit par de faire parler d’elle. Côté publicité, l’événement sportif était annoncé comme un temps fort majeur pour les marques. Et aura bien tenu sa promesse. En effet, rien qu’en télé, TF1 et Being, les deux chaines qui ont diffusé les matchs dans l'Hexagone, ont touché 128,3 millions d’euros brut de recettes publicitaires entre le 14 juin et le 15 juillet 2018. A titre de comparaison, l’édition précédente en 2014 avait généré moins de 90 millions d’euros, révèle encore Kantar Media.

Apple plus gros annonceur de la compétition

Dans le détail, Apple reste -comme en 2014- le plus gros annonceur pendant ce tournoi, suivi de la FDJ et de SFR. Au total, près de 200 marques ont voulu être présentes pendant l'événement et ont ainsi communiqué pendant les rencontres sportives. Parmi les copies publicitaires les plus coûteuses, Orange décroche la palme du plus gros chèque signé avec un spot payé 708 400 euros brut. Le distributeur Intermarché n’est pas en reste. La publicité des Mousquetaires qui sensibilise contre les colorants alimentaires et vante sa gamme L’Essentiel a été facturée 645 150 euros.

Publicité Intermarché diffusée pendant le match France-Belgique :

Enfin, Adidas boucle le podium avec une copie publicitaire payée aux chaines 632 500 euros bruts. Attention toutefois, la différence entre le brut et le net est très variable dans les accords passées entre les régies publicitaires et les chaines télé. Les prix des spots baissent très souvent d’au moins 50 %. Une chose est sûre : le Mondial reste un enjeu marketing majeur pour les marques, en attestent ces sommes colossales.

Infographie récapitulative de Kantar Media : 

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA